Accueil Monde Proche-Orient

Jérusalem: au moins 169 blessés dans les heurts entre Palestiniens et police israélienne (photos)

Plus de 80 personnes ont dû être transportées à l’hôpital.

Temps de lecture: 1 min

Des heurts entre Palestiniens et policiers israéliens, notamment sur l’Esplanade des Mosquées, ont fait au moins 169 blessés vendredi soir à Jérusalem, ont annoncé les secouristes et la police locale.

Dans une dernière mise à jour, le Croissant-Rouge palestinien a fait état de 163 manifestants blessés, dont plus de 80 ont dû être transportés à l’hôpital, tandis que la police israélienne a compté six blessés dans ses rangs.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 8 mai 2021, 11:53

    Ah l'information à la sauce AFP ! Bien sûr on ne nous dira rien des raisons qui ont déclenché les émeutes. On se contentera de répéter un décompte douteux d'un nombre de blessés ("devoir être transporté à l'hôpital" ça ne veut pas dire grand chose) dont la source est une des parties au conflit. Si on avait reporté les incidents récents au Bois de la Cambre de la même manière, ça aurait donné ceci : "Plusieurs centaines de personnes blessées par la police à Bruxelles". Cela n'est évidemment pas une information.

  • Posté par Steemans Philippe, samedi 8 mai 2021, 7:01

    6/163 blessés. Une fois d plus ce sont les Palestiniens qui ont gagné haut la main.

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 8 mai 2021, 12:04

    Rien de spécifique à Israël ici. Dans tous les pays du monde, les "proportions" sont les mêmes quand des "civils" s'attaquent à une police entrainée et équipée. La seule chose qui fait que la violence est plus ou moins importante (et les blessés plus ou moins nombreux d'un côté comme de l'autre) c'est le comportement des émeutiers. Que ce soit à Jérusalem, à Bruxelles ou à Paris, si les manifestants jettent des branchages et quelques bouteilles vides sur les flics, cela fera moins de blessés que s'ils jettent des cocktails Molotov par exemple. Quant à votre idée de considérer cela comme un "score" elle est insultante pour les blessés des deux côtés. Sur le fond du dossier, j'ai pris le temps de me renseigner (puisque ni le Soir ni l'AFP ne semblent vouloir nous informer sérieusement), il s'agit d'une affaire de contestation de droits de propriété dans un quartier arabe de Jérusalem. En gros une association juive plutôt marquée à droite à pu démontrer (avec des arrière-pensées politiques évidentes) que certains de ses membres étaient propriétaires de certaines maison de ce quartier sur la base d'actes de propriété ottomans du XIXe siècle. Ils ont revendiqué ce droit et le tribunal n'a pu que le leur reconnaître sur la base de la loi du lieu (héritière du droit de la période ottomane, comme la nôtre l'est du droit napoléonien). C'est cela qui cause les tensions et les émeutes. Dommage que l'AFP et Le Soir ne jugent pas utile de nous donner l'information complète.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une