Accueil Culture Livres

Foire du livre: pour l’autrice Négar Djavadi, la vérité est toujours fictionnalisée

L’autrice d’« Arène » parle de son roman, de l’image et des liens entre les faits et la fiction. Ce dimanche 8 mai à 20 h sur flb.be

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’œil du cyclone de la Foire du livre de Bruxelles se trouve à la KBR, la Bibliothèque royale, au Mont des Arts. C’est là, dans la salle des journaux, que se filment la plupart des entretiens. Sur la mezzanine transformée en studio, avec deux décors, l’un ouvert sur le jardin du Mont des Arts, en pleine lumière naturelle, l’autre refermé par une bibliothèque, à l’éclairage doux. C’est côté jardin que Négar Djavadi, l’écrivaine française originaire d’Iran, autrice de deux formidables romans, Désorientale et Arène, lyriques et foisonnants, tous deux chez Liana Levi, répond avec pertinence aux judicieuses questions d’Anne-Lise Remacle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 9 mai 2021, 11:07

    Un peu court comme article non ?

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs