Mbaye Leye fier de la prestation du Standard face à Gand: «On a lavé la honte d’Ostende»

Mbaye Leye fier de la prestation du Standard face à Gand: «On a lavé la honte d’Ostende»

Après la claque à Ostende, Mbaye Leye avait décidé de réagir en bousculant son noyau. Pas moins de cinq changements avaient été opérés dans sa composition d’équipe, avec notamment la première titularisation des jeunes Allan Delferrière et Alexandro Calut, ainsi que le grand retour de Laurent Jans. Et ça a visiblement payé, puisque ses joueurs se sont imposés via des réalisations de Selim Amallah et Michel-Ange Balikwisha.

Après la rencontre, Mbaye Leye se montrait particulièrement fier de la mentalité affichée. « C’est un peu le même genre de matches que pendant la phase classique : on est dominés puis on revient au caractère », explique le coach liégeois. « Si je devais analyser cette rencontre, je mettrais l’accent sur la mentalité. Je ne vais même pas parler de football, parce que ce n’est même pas important. Aujourd’hui, je suis fier de la prestation de mes joueurs. L’idée, c’est d’avoir cette mentalité-là tout le temps. »

Comme le Sénégalais l’avait déjà annoncé, il veut continuer l’aventure avec des joueurs qui montre de l’envie, sur le terrain comme à l’entraînement. « C’est tout ce qu’on va faire désormais. On aura peut-être des gars moins bons techniquement, mais ils montrent de l’envie et de l’abnégation. Je veux continuer avec des gens qui ont envie de mettre le club en premier, et surtout pas l’inverse. Regardez Nicolas Gavory, par exemple. Aujourd’hui, j’ai envie de parler de lui, parce que je sais qu’il est souvent critiqué. Mais je le vois tous les jours à l’entraînement, et je peux vous dire qu’il mérite de jouer pour le Standard, car il s’arrache au quotidien. C’est avec des mecs comme ça que je veux jouer. Ils feront des erreurs, mais au moins on sait où on veut aller. Et on veut y aller avec des gars qui représentent ce maillot, qui portent fièrement ce blason. Ils ont été mauvais à Ostende, c’est vrai. Je dirais même que c’était une véritable honte. Mais, aujourd’hui, ils ont lavé cette honte. Cela dit, on sait que cette reconstruction va prendre du temps, elle ne se fera pas du jour au lendemain. On sait aussi qu’on va perdre des matches, même si on sait très bien où on veut aller. C’est tout à fait normal. Mais, au Standard, on a la chance d’avoir un président qui ne veut que du bien pour son club, et qui fait tout le nécessaire pour y arriver. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Une valeur sûre du onze français.

    Par Richard Gotte (La Voix du Nord)

    Euro 2020

    Euro 2020: l’indéboulonnable Benjamin Pavard

  • Martinez prépare la suite de la compétition.

    Par Guillaume Raedts

    Diables rouges

    Roberto Martinez: «Un nouveau tournoi commence»

  • Portugal - Deutschland

    Par Rocco Minelli

    Euro 2020

    Euro 2020: à quoi joue le Portugal?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous