Accueil Culture Livres

Foire du livre: le détournement selon Le Tellier et Mélois

Leur débat sur les contraintes littéraires et la complicité avec le lecteur s’est déroulé en compagnie des avions du Musée de l’air. A voir ce lundi à 20 h sur flb.be.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Pourquoi tourner ce débat dans le gigantesque hall du Musée de l’armée du Cinquantenaire qui abrite des modèles d’avions surtout guerriers ? C’est une démarche très oulipienne, en fin de compte. En référence à l’Oulipo, l’Ouvroir de littérature potentielle créé en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais et l’écrivain et poète Raymond Queneau, qui adore le jeu de références. Hervé Le Tellier et Clémentine Mélois sont tous deux membres de l’Oulipo. Et des références aériennes, il y en a. Dans L’Anomalie (Gallimard), prix Goncourt 2021, de Le Tellier, le vol Paris-New York est au centre de l’intrigue. Et le détournement de langage (pas d’avion mais de là surgit l’amusement) est au centre du travail de Clémentine Mélois, dans Les Six Fonctions du langage (Seuil), par exemple, qui utilise les codes du roman-photo pour en faire quelque chose de nouveau.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs