Accueil Culture Musiques

Akro au «rap game» belge

Pour les vingt ans de « Survivant » de Starflam, Akro, le patron de Tarmac, se raconte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Thomas Duprel a tout connu du rap belge de ces vingt-cinq dernières années. Des débuts au milieu des années 90 avec les Malfrats Linguistiques devenus Starflam jusqu’à la webradio Tarmac de la RTBF dont il est le manager, en passant par une carrière en solo sous le nom d’Akro. Il était donc le mieux placé pour évoquer cette aventure dans son livre autobiographique Rap Game paru chez Lamiroy. Il évoque avec nous les grands moments de ce parcours et de l’histoire du rap en général.

Autobiographie. « Le format peut paraître prétentieux mais j’avais besoin de faire le point au moment où je me sens au milieu de ma vie. Important pour mon parcours et pour l’avenir dans le monde digital. J’ai toujours préféré l’écriture à la lecture. C’est intéressant pour les jeunes d’avoir des clés, de comprendre comment s’est fabriqué le rap belge, qu’il n’est pas né en 2016 avec Roméo Elvis. C’est important aussi pour moi de passer le flambeau. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs