Tour d’Italie: le Belge Tim Merlier vainqueur au sprint de la 2e étape (vidéo)

Tour d’Italie: le Belge Tim Merlier vainqueur au sprint de la 2e étape (vidéo)
AFP

Tim Merlier (Alpecin-Fenix) a remporté au sprint la 2e étape du Tour d’Italie cycliste (WorldTour), disputée sur 179 km entre Stupinigi et Novara dimanche, marquée au départ par une minute de silence à la mémoire de Wouter Weylandt, décédé, à 26 ans, il y a dix ans dans une étape du Giro. Merlier a devancé à l’arrivée deux Italiens, Giacomo Nizzolo (Qhubeka ASSOS) et Elia Viviani (Cofidis). Vainqueur du contre-la-montre d’ouverture à Turin samedi, l’Italien Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) conserve son maillot rose, alors que Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) est remonté à la quatrième place du général grâce à deux secondes de bonification.

Trois hommes, trois coureurs italiens, ont formé la première échappée du jour et du Tour. Filippo Tagliani (Androni Giocattoli - Sidermec), Umberto Marengo (Bardiani-CSF-Faizanè) et Vincenzo Albanese (EOLO-Kometa) ont compté rapidement 3 minutes d’avance à 150km de l’arrivée. L’écart maximum se montera à un peu plus de 4 minutes.

Victime de problèmes mécaniques, Albanese devait laisser filer Tagliani et Marengo. L’aventure des deux hommes prenaient fin à 26 km de l’arrivée juste avant le sprint intermédiaire de Vercelli, où, surprise, le maillot rose Filippo Ganna devançait Remco Evenepoel (Deceuninck) et son équipier Gianni Moscon. Les trois hommes prenaient respectivement 3, 2 et 1 secondes de bonification.

L’étape se concluait par un sprint massif. Tim Merlier (Alpecin-Fenix) partait de loin. Il résistait au retour des Italiens Giocomo Nizzolo (Qhubeka Assos) et Elia Viviani (Cofidis). Pour son premier sprint depuis son retour à la compétition après sa suspension, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) se classait quatrième, devant le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Lawrence Naesen (AG2R Citroën) prenait la huitième place.

Merlier, 28 ans, décroche la 13e victoire de sa carrière, sa quatrième de la saison après Le Samyn, le GP Monseré et la Bredene Classic.

C’est la première victoire belge au Giro depuis 2018 et un succès de Tim Wellens à Caltagirone.

Au général, Ganna possède désormais 13 secondes d’avance sur son compatriote Edoardo Affini et 16 sur le Norvégien Tobias Foss, deux coureurs de Jumbo-Visma. Remco Evenepoel profite des bonifications pour remonter du septième au quatrième rang, à 20 secondes de Ganna.

La 3e étape, longue de 190 km, pour les «finisseurs», reliera Biella et Canale lundi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous