Plus de 1.000 migrants arrivent sur l’île italienne de Lampedusa

Un bâteau transportant plus de 400 migrants, au large de Lampedusa.
Un bâteau transportant plus de 400 migrants, au large de Lampedusa. - EPA

Plus de 1.000 migrants sont arrivés dimanche sur l’île de Lampedusa, ont rapporté les médias italiens, alors qu’une ONG de secours en mer a averti que des centaines d’autres personnes étaient en difficulté dans les eaux au large de Malte.

Près de 400 personnes de différentes nationalités, dont 24 femmes et six enfants, se trouvaient à bord d’un bateau qui a été intercepté au large de Lampedusa, ont indiqué les agences de presse italiennes.

Un autre navire de 20 mètres de long transportant 325 personnes a été intercepté à quelque 13 km des côtes de Lampedusa, tandis que des centaines d’autres migrants sont arrivés à bord d’embarcations plus petites.

L’ONG Alarm Phone, qui gère une ligne téléphonique d’urgence pour venir au secours aux migrants, a lancé un appel à l’aide pour recueillir les passagers de trois bateaux dans les eaux maltaises. «Une opération de secours pourrait sauver 231 personnes en danger de noyade», a souligné l’organisation.

Navires de sauvetage bloqués

Les autorités judiciaires siciliennes ont entretemps renouvelé ce week-end une interdiction empêchant toute intervention en mer du navire de sauvetage Sea-Watch 4 d’une ONG allemande qui avait dû le garder à l’ancre au port de Palerme pendant six mois, jusqu’au mois de mars, à l’issue d’une inspection ayant trouvé trop de gilets de sauvetage à bord pour la taille du navire. Les membres de l’ONG estiment que l’inspection était pour les autorités une manière détournée de bloquer le navire et l’empêcher de porter secours en mer aux migrants. Un autre navire, Sea-Watch 3, avait été bloqué en mars par les gardes-côtes au port sicilien d’Augusta en citant une nouvelle fois des problèmes de sécurité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous