Accueil Société Enseignement

Des enseignants mi-figue, mi-raisin face au retour en 100% présentiel

Tous les élèves de la 3e à la 6e secondaire feront leur grand retour en présentiel ce 10 mai. Si les enseignants s’accordent sur l’impact positif pour les bien-être des adolescents, cette rentrée « trop » tardive inquiète quant aux apprentissages. La crainte sanitaire, elle, n’est jamais bien loin.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le calme règne pour quelques heures encore dans les couloirs du lycée Martin V. A travers les vitres, des classes vides, d’autres à peine remplies par une dizaine d’élèves. L’établissement secondaire situé à Louvain-la-Neuve accueille habituellement près de 1.500 jeunes répartis entre la première et la sixième année. Sauf que depuis le mois d’octobre, l’école s’est pratiquement vidée de la moitié de ses membres. Lorsque l’enseignement hybride a pointé le bout de son nez, les enseignants ont eu le choix : soit toute la classe en présentiel une semaine sur deux, soit une demi-classe chaque semaine. La seconde option fut retenue. « Avec le recul, et même si des adaptations ont dû se faire en cours de route, c’était sans doute la meilleure solution », pointe Vivian Collard, professeur de langues.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs