Le médecin russe qui a soigné Navalny après son empoisonnement est porté disparu

Alexander Murakhovsky
Alexander Murakhovsky - Archive Reuters

Plusieurs mois après l’empoisonnement du principal opposant russe au Kremlin, Alexeï Navalny, le médecin russe qui lui a permis d’être soigné est porté disparu. Alexander Mourakhovsky, depuis lors nommé ministre de la Santé de la région sibérienne d’Omsk, n’est pas revenu vendredi d’une partie de chasse, a rapporté dimanche l’agence de presse officielle Tass, citant un porte-parole de la police. Les autorités locales avaient précédemment parlé de la disparition d’un homme né en 1971, sans préciser son identité.

Jusqu’à il y a quelques mois, Alexander Mourakhovsky dirigeait la clinique d’Omsk (Sibérie), où a été brièvement traité l’opposant russe Alexeï Navalny, désormais emprisonné, après son malaise dans un avion en août dernier.

M. Navalny avait ensuite été transporté par avion en Allemagne et traité pendant des semaines à l’hôpital de la Charité à Berlin. Selon les tests de plusieurs laboratoires, il a été empoisonné au Novichok.

À l’époque, M. Mourakhovsky n’avait pas diagnostiqué d’empoisonnement et avait déclaré que Navalny était tombé malade d’un trouble métabolique.

Navalny l’avait alors accusé d’avoir falsifié le diagnostic, tandis que ses partisans ont reproché à Mourakhovsky d’avoir retardé le transfert de Navalny en Allemagne à un moment critique.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous