Eden Hazard, sauveur du Real Madrid ce dimanche, a encore trois matches pour rêver du titre… et monter en puissance

PhotoNews
PhotoNews

Seulement quatre jours après avoir été lourdement critiqué pour son attitude trop « amicale » contre Chelsea, Eden Hazard a-t-il remis les pendules à l’heure dans le cœur des fans madrilènes ? Toujours est-il que c’est du talon (sur un tir de Kroos qu’il a ainsi dévié) et dans les toutes dernières secondes, qu’il a offert au Real Madrid une égalisation importante face à Séville (2-2). Importante, évidemment dans la course au titre, à deux points de l’Atlético, leader, et à égalité avec Barcelone, 3e. Hazard était monté au jeu à la 79e minute…

Un but chanceux

Pour Eden Hazard, ce but est certes chanceux, mais aussi très important moralement. Pas épargné par les pépins physiques ni par la presse ibérique, le Diable rouge n’est pas encore au sommet de son art. Comme l’a souvent répété Zinédine Zidane ces derniers temps, le Belge a besoin de temps de jeu pour accumuler du rythme et de la confiance. Deux éléments prépondérants pour ce joueur de petits espaces, habitué à se montrer déroutant face aux défenses adverses.

Alors que certains quotidiens se sont déchaînés sur Eden Hazard il y a quelques jours, ils étaient cette fois-ci plus mesurés après la réalisation du Belge. « Il était la dernière carte de Zidane pour réaliser la remontada. La seule chose qu’il a réalisé, c’est de déranger Diego Carlos sur le but du 2-2 », pointe Mundo Deportivo. Et Marca de donner également son avis : « Il est entré au jeu pour tenter de réaliser l’exploit. Il n’a rien eu à se mettre sous la dent, mais son talon dévie le ballon dans le but. »

Au fil des rencontres, le N.7 de la Casa Blanca devrait – sauf catastrophe – monter en puissance pour tenter d’aider le Real Madrid à décrocher le titre de champion d’Espagne. À trois journées de la fin des hostilités en Liga, les Merengues pointent à la seconde position, à deux longueurs de l’Atlético Madrid. Et devront assurer lors des derniers rendez-vous : à Grenade (10e) le jeudi 13 mai, à l’Athletic Bilbao (9e) le dimanche 16 mai et contre Villarreal (6e) le dimanche 23 mai.

Dans le chef de l’ancien joueur de Chelsea, ces rencontres s’annoncent importantes. Surtout d’un point de vue individuel, avec une pensée pour les Diables rouges Car l’Euro se profile à l’horizon et il ne faudrait pas qu’Eden Hazard subisse un nouveau coup de moins bien d’ici la fin du mois de mai. N’est-ce pas, Senor Martinez ?

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous