Accueil Belgique

Tirer profit du boom de l’e-commerce

A l’ère du covid, l’entreprise doit investir pour faire face à la hausse des volumes de colis, tout en barrant le chemin à la concurrence étrangère.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Face au déclin du courrier, bpost peut compter sur un secteur en plein boom, celui des colis. Les volumes augmentent chaque année et la crise du covid n’a fait qu’accélérer la tendance. Le nombre de paquets a progressé de 56,2 % en 2020 contre + 20,9 % en 2021. Problème : cela ne compense pas la chute du courrier. L’activité est beaucoup moins rentable car la concurrence est forte. Encore faut-il aussi pouvoir faire face à cette accélération… Lors du quatrième trimestre, alors qu’on atteignait des pics d’activité en vue des fêtes, bpost n’a pas réussi à tirer profit de la situation, contrairement à ses homologues en Allemagne ou aux Pays-Bas. « Normalement, quand il y a une telle croissance, il y a un levier opérationnel qui s’opère et les marges bénéficiaires s’améliorent, explique l’analyste financier Patrick Casselman. Ce ne fut pas le cas chez bpost. Les coûts ont progressé plus vite que les bénéfices ». Beaucoup d’observateurs mettent cela sur le compte d’une préparation insuffisante.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs