Accueil Opinions

Débat: l’antisionisme est-il le paravent de l’antisémitisme?

Peut-on se dire antisioniste sans être antisémite ? Le débat fait régulièrement rage, notamment autour de la politique de l’Etat d’Israël. Nous l’avons ouvert, entre Vincent Engel et Joël Rubinfeld.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 9 min

L’antisémitisme est-il soluble dans le racisme ? La question fait débat alors que s’ouvrent au Parlement bruxellois les Assises contre le racisme, comme en témoigne une carte blanche, publiée sur notre site, de la députée MR Viviane Teitelbaum, qui regrette le refus de nommer explicitement la lutte contre l’antisémitisme aux côtés du racisme.

Mais il est une autre question peut-être plus polémique encore, et qui divise jusqu’au sein de la communauté juive : celle de l’antisémitisme et de l’antisionisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Wolf Charles, mardi 11 mai 2021, 18:09

    Certains commentaires ci dessous sont affligeant.. d'ignorance et de donner un avis "d'expert" sur des choses qu'ils ne maitrisent pas. C'est incroyable de voir comme certains défenseurs des palestiniens se taisent sur des situations atroces comme la Syrie, l'Iran, la Birmanie, le Vénézuela, le Kurdistan et autres régions ou pays où la démocratie est complètement absente, les malheurs et les morts catastrophiquement 100 voir 10.000 fois plus élevés. Et mêler le débat Israël et ses politiques à l'antisémitisme (en Belgique par exemple) est une erreur qu'on reproduit souvent. Et, il faut bien le constater, constamment la base sur laquelle s'appuie une majorité d'antisémites assumés ou qui s'ignorent, souvent issus de la même communauté d'ailleurs, pour donner leur avis sur des points qui ne les regardent absolument pas. Comme une justification légitime... C'est comme si on pouvait détester les musulmans marocains et tunisiens pour la répression des catholiques en Egypte et en Irak, répressions pourtant bien réelles... cela n'a aucun sens. L'antisémitisme n'a aucun sens. Pourtant il existe.

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 11 mai 2021, 22:26

    j'ose espérer que vous comprendrez ce point de vue et si l'on avait été plus ferme dans les années 30 et les suivantes...Parce que là aussi il fallait se montrer curieux des choses qui ne nous regardaient pas. Et pourquoi l'antisémitisme? le racisme il a du sens? c'est assez égocentrique non? Vous oubliez tous les autres rejetés, ostracisés, marginalisés, ghettoïsés ... Humanisme ou communautarisme?

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 11 mai 2021, 21:50

    Personne n'a jamais dit que l'antisémitisme n'existe pas. Tout comme le racisme. Alors pourquoi on s'intéresse moins à la Syrie, à la Birmanie, etc parce que tout le monde s'en charge et oublie systématiquement Israël qui se revendique démocratie en même temps qu'il exige d'être considéré comme Etat juif. Il faut choisir! Références bibliques à foison dans le droit. Des juridictions de rabbins (voir le Procès de Viviane Amsalem). Israël bénéficie vis-à-vis de l'Europe d'un statut particulier qu'on rehausse régulièrement en catimini malgré toutes les exactions commises, les entorses aux droits de l'Homme, la colonisation d'un autre temps, la destruction de maisons et de villages entiers, les punitions collectives, les transferts de populations, les arrestations administratives (lettres de cachet !) etc (liste non exhaustive). Vu son statut préférentiel ce pays doit absolument se conformer aux valeurs de l'Europe. Si non, on devrait se résoudre à lui retirer son statut préférentiel et alors, peut-être, pourrait-on se consacrer à des pays comme la Birmanie et la Syrie, I had a dream.

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 11 mai 2021, 15:57

    si vous voulez qu'il n' y ait plus d'antisionisme, supprimer le sionisme (avec toutes ses exactions évidemment) et, conséquemment, l'antisémitisme disparaitra... Logique! :-)

  • Posté par DENIS JEAN, mardi 11 mai 2021, 15:48

    personnellement je ne vois pas de pays démocratiques pratiquer l'autodétermination expansionniste comme Israël. Heureusement oserais-je dire...Et l'autodétermination des Palestiniens? Ah oui ce n'est pas une nation, ni un pays et dans le concert des nations ils sont donc mal placés pour se plaindre...J.R a une façon particulière de parler d'autodétermination (incluant (ou excluant) les Palestiniens, Bédouins...) mais bon il y a des logiques confortablement hermétiques.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs