Accueil Sports Cyclisme

Taco Van der Hoorn vainqueur surprise de la 3e étape du Tour d’Italie: «Assez surréaliste» (vidéo)

Le Néerlandais a remporté cette étape en solitaire et signe la première victoire d’étape de Wanty-Gobert.

Temps de lecture: 3 min

A 27 ans, Taco Van der Hoorn a remporté la plus belle victoire de sa carrière, la 4e de son palmarès, en surprenant tout le monde sur les routes du Piémont pour s’adjuger la 3e étape du Tour d’Italie (WorldTour) pourtant favorable aux routiers sprinters.

Premier attaquant du jour, le longiligne néerlandais, 1m87, aura fait l’étape en tête, dès les premiers kilomètres de cette étape longue de 190 km, avec ses sept compagnons d’échappée, pour être le dernier à y croire et offrir à son équipe Intermarché-Wanty Gobert Matériaux sa première victoire dans un grand Tour et la première de sa saison. « Incroyable », a lâché Taco Van der Hoorn à l’arrivée.

« J’avais décidé d’être agressif déjà tout le Giro, même si c’est difficile de gagner une étape ou d’être dans un groupe à l’arrivée, mais s’il y avait 1 % ou même 0,5 % de chance, c’est assez et je m’étais décidé à la prendre. Je n’y croyais pas vraiment quand il y avait une minute d’avance à 25 km de l’arrivée je crois. Mais Pellaud (le Suisse) a poussé fort dans la dernière montée, j’ai été avec lui, mais j’ai vu qu’il était fatigué aussi. J’y ai été plus fort et j’ai tout donné. J’ai entendu à la radio que j’avais 40 secondes ou quelque chose comme, et j’ai tenu jusqu’à la ligne. Je n’arrivais pas à y croire, je regardais derrière moi et je pensais, « m…, je vais le faire » et les derniers mètres étaient incroyables. C’était assez surréaliste d’avoir le peloton derrière, mais qui ne revenait pas ».

Avant de s’offrir cette étape du Giro, Taco Van der Hoorn a gagné la Primus Classic et une étape du BinckBank Tour en 2018 et la Schaal Sels en 2017.

« Je gagne une étape du Giro, ce dont je n’aurais jamais rêvé », a ajouté Taco Van der Hoorn, dans le communiqué de son équipe plus tard dans la soirée. « Le dernier kilomètre était assez technique avec plusieurs virages à gauche. J’ai regardé en arrière sous la flamme rouge et j’ai alors senti que je pouvais gagner. J’ai viré avec la prudence nécessaire, puis j’ai savouré dans la dernière ligne droite. Il y a trois ans, j’ai subi une grave commotion cérébrale après une chute. J’ai dû mettre mon vélo de côté pendant huit mois. Ma carrière ne tenait alors qu’à un fil. C’était aussi le cas en fin de saison dernière quand j’étais sans contrat. Mais j’ai persisté et j’ai finalement eu ma chance chez Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux. L’équipe m’avait offert un très beau programme pour moi et je suis heureux de pouvoir maintenant la récompenser avec cette victoire. J’aime travailler avec cette équipe, l’ambiance dans le groupe est géniale. La victoire mettait du temps à venir, et maintenant on l’a. Nous la méritions ».

« Ce succès vient du coeur », a lâché de son côté le directeur sportif de l’équipe belge pour sa première victoire de la saison. « Nous nous sommes battus depuis le début de saison, on a essayé sur chaque course, sans jamais baisser les bras. Nous sommes récompensés aujourd’hui, et de quelle manière. Nous savions que les échappées seraient notre meilleure chance de succès, et c’est chose faite dès la troisième étape. Je communiquais à Taco les écarts dans l’oreillette, je le poussais à tout donner pour qu’il s’offre la plus belle victoire de sa carrière, et une victoire historique pour notre équipe. Il fallait avoir les jambes pour accomplir un tel numéro, face à un peloton déterminé à le reprendre. Je suis un directeur sportif comblé aujourd’hui ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb