Accueil Société

Attentats de Bruxelles: une étape décisive avant le procès-fleuve de 2022

Ce mardi, le dossier des attentats du 22 mars passe devant la chambre des mises en accusation. Celle-ci devra établir qui, parmi les 13 inculpés dans cette affaire, sera finalement renvoyé devant les juges.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un jalon de plus sur le chemin vers les assises, mais un jalon important. Ce mardi, et quelques mois après la chambre du conseil, c’est au tour de la chambre des mises en accusation de prendre place au Justitia – le nouveau bâtiment de justice logé dans l’ancien siège de l’Otan, à Haren, dans le nord de Bruxelles – afin de se pencher sur le dossier des attentats du 22 mars 2016. Etape obligée de la procédure lorsque des faits sont passibles d’être jugés devant la cour d’assises, cette instance fera a priori office de dernier check-point (sauf éventuel pourvoi en cassation) avant l’entame du procès sur le fond, procès qui a pour rappel été annoncé pour septembre 2022 et qui devrait s’étaler sur une période allant de six à neuf mois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs