Accueil Opinions Éditos

Un coronapass européen et que ça saute! C’est pas gagné...

Tout échec dans cette coordination touristique européenne d’apparence administrative serait catastrophique.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Dans une Union européenne où tout projet concret prend un temps fou, voilà qu’il est question de mettre au point pour l’été un pass permettant aux Européens de voyager d’un pays à l’autre. Et nous sommes… le 11 mai.

Voilà donc qu’en quelques semaines, l’Union serait capable de définir les conditions d’octroi, de trancher sur la gratuité des tests, de cadrer le cas « Spoutnik », d’organiser la circulation des données et de mettre le document (digital et papier) en place ? Le tout dans un dossier qui combine une compétence européenne (la libre circulation) et une compétence des États membres (le sanitaire). Et, excusez du peu, en utilisant sur ce chapitre la voie légale après avoir recouru aux recommandations depuis le début du corona. Chaud devant !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, mercredi 12 mai 2021, 1:16

    Il y a mieux qu'attendre Ursula: prier Sainte Rita, patronne des causes désespérées.

  • Posté par degraeve dewez, mardi 11 mai 2021, 19:41

    bref, on n'est pas obligé mais dans le fond on est obligé l'europe est un ratage complet, je n'y crois plus depuis très longtemps et les 5 dernières années en sont une bonne preuve. je suis certain que nous avons été contaminés, le nier serait criminel, mais il n'y a eu aucune gestion de la pandémie, mais uniquement des interdictions et des mesures qui n'avaient rien à voir avec une véritable gestion face à une ... pandémie ? oh non, mais une attaque CBRN, là oui et ce virus est tout sauf naturel. le pass, quel que soit son nom ne résoudra RIEN, c'est de la poudre aux yeux, c'est surtout une façon détournée pour ficher et tracer la population européenne, pour instaurer une dictature en nous faisant croire "c'est pour votre bien !", comme c'est facile

  • Posté par collin liliane, mercredi 12 mai 2021, 2:07

    Paranoïa.

  • Posté par Ask Just, mardi 11 mai 2021, 15:03

    La motivation du pass est entièrement touristique, et pas du tout basée sur un quelconque réalisme épidémiologique. Comme le dit un intervenant, certains pays touristiques vont accepter des vacanciers hors UE. Cela accroit le risque d'importer des variants résistants aux vaccins (les autres formes du virus, on s'en f..., elles sont déjà réparties de façon homogène sur le territoire de l'UE). Le pass covid n'empêchera donc pas un scénario à la Février 2020, où des touristes pourtant "légaux" transporteront sous le radar des variants dangereux. Au contraire, le pass va conduire à baisser totalement la garde sur les variants importés puisqu'il n'y aura plus ni quanratine ni test au retour pour les détenteurs de ce foutu et débile pass. Bref autant ne rien faire que de créer cette débilité dont personne ne semble interroger la pertinence épidémiologique qui est pourtant sa SEULE raison d'être. Allo, les journalistes, pourquoi pas un petit travail à ce sujet???

  • Posté par Houbar Arlette, vendredi 14 mai 2021, 10:07

    Entièrement d'accord avec vous. Pour faire bref, le vaccin ne protège pas vraiment d'être à nouveau infecté par le virus et vous pouvez toujours en être porteur. Résultat retour à la case départ de mars 2019 mais les vacances sont protégées par le pass Corona mais pas la population. Alléluia !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs