Coronavirus: des volontaires des centres d’Uccle et de Forest auraient vacciné des connaissances avec des doses restantes

Image d’illustration
Image d’illustration - EPA

Après Saint-Trond, c’est au tour des méthodes de quelques volontaires du centre de vaccination de Forest de susciter la controverse, selon le site d’information bruxellois Bruzz. Au cours des dernières semaines, un certain nombre d’employés auraient envoyé des SMS à des connaissances afin qu’elles puissent être vaccinées à leur tour avec les restes de vaccin. Et ces connaissances pourraient, à leur tour, inviter d’autres personnes, selon nos confrères.

T., 28 ans, avait reçu un numéro de téléphone d’un ami. En envoyant un SMS à ce numéro, il a pu réserver sa première vaccination le 1er mai. « Mon ami avait soudainement reçu un message en avril (d’un volontaire de la Croix-Rouge, ndlr) indiquant qu’il restait des vaccins », a témoigné T. à Bruzz.be. « Il pouvait répondre en répondant à ce numéro avec un message standard, et il l’a fait. » L’ami en question était un jeune homme d’une vingtaine d’années qui n’était pas domicilié à Bruxelles, mais qui a pu obtenir immédiatement un rendez-vous à Uccle.

« La semaine dernière, il a reçu un autre SMS de ce type, cette fois-ci l’informant qu’il restait des vaccins Pfizer à Forest. Comme il avait déjà reçu le vaccin, il m’a suggéré d’envoyer la même réponse au même numéro. J’ai supposé que ça ne marcherait pas, mais une demi-heure plus tard, j’ai reçu la confirmation que je pouvais venir. »

Le centre de vaccination de Forest est géré par la Commission communautaire commune (CGC), mais il est géré par la Croix Rouge de Belgique, qui est la Croix Rouge francophone. Il en va de même pour les centres d’Uccle, de Schaerbeek et de Woluwe-Saint-Lambert.

La porte-parole de la Croix-Rouge s’est refusée à tout commentaire pour l’instant. Au GGC, on affirme que tant à Forest qu’à Uccle, on utilise « effectivement » la liste de réserve de Bruvax. « Nos chiffres le montrent », déclare la porte-parole Fatima Boudjaoui. Le CGG promet d’enquêter davantage sur ce qui s’est passé exactement.

Depuis le 19 avril, il existe une liste de réserve officielle de la Région bruxelloise (Bruvax). Les résidents âgés de 40 ans ou plus peuvent s’y inscrire. En cas de surplus, ils doivent normalement être les premiers à être appelés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous