Accueil Opinions Chroniques

La «Lettre de la City»: à Jersey, tempête sur un paradis fiscal

Etroitement liée au Royaume-Uni, Jersey n’a jamais été membre de l’Union européenne. Ce statut lui a permis d’attirer les avoirs des contribuables aisés du monde entier. Mais le Brexit est en train de changer la donne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Saint-Hélier, somme toute la très banale « capitale » de l’île anglo-normande de Jersey, respire la tranquillité et le bonheur. King Street aligne les mêmes enseignes commerciales que les artères marchandes des petites villes anglaises. Des dames aux cheveux blancs font les mots croisés du Jersey Evening Post dans l’un des nombreux salons de thé d’une bourgade où il ne se passe jamais rien.

Et soudain, deux canonnières de la Royal Navy, des matelots en armes, une flottille de pêcheurs normands en colère, oriflammes, clameurs et fumigènes et, pour couronner le tout, un patrouilleur de la marine française. C’était le 6 mai à l’entrée du principal port de cette île de 186 km2 et de 90.000 habitants posée à quelques encablures de Cherbourg. Sursaut de la conscience nationale, ferveur patriotique, fantasmes de grandeur retrouvée, volonté de démontrer de quel métal les peuples britannique et français sont faits… la confrontation de vingt-quatre heures a été un peu de tout cela.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lahaye Olivier, mardi 11 mai 2021, 10:03

    Voilà où on pourrait pomper de l'argent pour renflouer tous les hôpitaux et payer le personnel soignant justement.

  • Posté par Le Maigat Damien, mardi 11 mai 2021, 19:22

    Oui, et le Lichtenstein, le Luxembourg, les Pays-Bas, les GAFAM, la grande majorité (si ce n’est la totalité) des multinationales, les très riches et toutes les stars qui planquent leur argent dans les paradis fiscaux… En fait, il y en a du monde.

  • Posté par codejon jose, mardi 11 mai 2021, 14:12

    Vous avez tout à fait raison , mais il n'y a pas de volonté politique ni en Belgique ,ni en Europe pour s'attaquer à la fraude fiscale .On ne touche pas aux grosses fortunes , c'est plus facile de matraquer d'impôts les travailleurs .

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs