Accueil Monde Europe

Russie: au moins onze morts lors d’une fusillade dans une école

L’un des tireurs, un adolescent, a été interpellé et un autre tué, selon des agences russes.

Temps de lecture: 2 min

Onze personnes ont été tuées mardi dans une fusillade dans une école de Kazan, grande ville du centre de la Russie située à environ 700 kilomètres à l’est de Moscou, où l’un des tireurs, un adolescent, a été interpellé et un autre tué, selon des agences russes.

Il s’agit de la plus grave fusillade dans une école russe depuis 2018, où ce genre de drame est relativement rare et où le contrôle des armes est strict. Les incidents violents impliquant des élèves sont toutefois en augmentation ces dernières années.

Selon les services de secours cités par les agences Tass et Ria Novosti, onze personnes ont été tuées mardi à Kazan, dont neuf élèves. Selon l’agence Tass, l’attaque a également fait 32 blessés.

« Les forces de l’ordre ont arrêté un adolescent qui est soupçonné d’être à l’origine de la fusillade », a déclaré une autre source au sein des services de secours, citée par Ria Novosti. Selon le dirigeant du Tatartsan, république musulmane de Russie dont Kazan est la capitale, le suspect arrêté est âgé de 19 ans. « Il avait un permis de port d’arme », a précisé Roustam Minnikhanov à la télévision publique.

Selon Interfax, Ria et Tass, un deuxième tireur présumé, qui s’était barricadé dans l’école, a finalement été tué dans un assaut de la police.

Les autorités du Tatarstan ont annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans les autres écoles de la ville, qui compte plus de 1,2 million d’habitants.

Cette fusillade rappelle celle d’octobre 2018, lorsqu’un lycéen avait tué 19 personnes avant de se donner la mort dans un lycée de Kertch, ville de la péninsule ukrainienne de Crimée que la Russie a annexée en 2014. Le président russe Vladimir Poutine avait blâmé « la mondialisation », pour cette tuerie, estimant que le phénomène des fusillades dans les écoles provenait des États-Unis. En novembre 2019, un élève avait été tué et trois autres blessés par un camarade qui s’était ensuite donné la mort dans un lycée technique à Blagovechtchensk, petite ville d’Extrême-Orient russe à la frontière chinoise.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Bartet Guy, mardi 11 mai 2021, 15:21

    États-unisation de la Russie ? (Après balkanisation ou bruxellisation, pourquoi pas ?) Maintenant, je lis que le contrôle des armes est strict mais l'adolescent de 19 ans avait un permis de port d'armes. Cela pose question, non ? Strict c'est bien mais con c'est moins bien.

  • Posté par Lambert Guy, mardi 11 mai 2021, 13:38

    Sacré Poutine, je parie que, de nouveau, ce sera la faute des "ennemis extérieurs" ...et le bon peuple majoritaire russe le suivra.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs