Accueil Société

Vaccins: vers des doses moins espacées

La Conférence interministérielle santé pourrait valider ce mercredi la réduction de l’écart entre les deux doses AstraZeneca de 12 à 8 semaines. L’intervalle pourrait aussi être revu à la baisse pour Pfizer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Il y a quelques semaines, lorsque la pénurie de vaccins était criante, les responsables de la politique de vaccination cherchaient à allonger autant que possible l’intervalle entre les deux doses de façon à pouvoir administrer plus vite davantage de premières doses et accélérer à court terme une campagne jugée trop poussive. C’est ainsi que l’intervalle entre les deux doses de Pfizer a été porté début mars de 21 à 35 jours et que pour le vaccin AstraZeneca, on a d’emblée opté pour l’écart le plus grand permis par la notice d’utilisation, à savoir 12 semaines, alors que celle-ci permettait de descendre jusqu’à 4 semaines.

Maintenant que les doses arrivent en quantités suffisantes chaque semaine, on assiste à un retour en arrière. Ce mercredi, la Conférence interministérielle santé devrait valider une recommandation de la task force vaccination visant à faire passer l’écart entre deux doses d’AstraZeneca de 12 à 8 semaines. Dans les centres de vaccination bruxellois, c’est déjà la politique suivie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Heneffe Jean-marie , mercredi 12 mai 2021, 9:37

    « Il faut maintenant accélérer la possibilité d’avoir une vaccination complète », mais… la réduction du délai de 12 à 8 semaines ne vaut que pour les nouvelles inscriptions. Je ne suis pas neutre dans mon commentaire (je suis dans le cas), mais je trouve cette décision injuste, dès l’instant où l’on garde beaucoup de doses AstraZeneca en réserve pour savoir faire face à coup sûr aux secondes doses. Pourquoi un plus jeune et donc quelqu’un de moins à risque serait-il complètement vacciné plus rapidement ? Pourquoi ne pas permettre de pouvoir modifier sa convocation sur « jemevaccine.be » pour raccourcir le délai si on le souhaite ?

  • Posté par Sabbe Dominique, mercredi 12 mai 2021, 7:39

    Il est généralement admis que l'AstraZeneca est un vaccin " au rabais" rencontrant objectivement une réticence de la part de la population et des doutes sérieux dans les milieux sanitaires quant à son efficacité de protection contre les variants. Le Soir pourrait-il informer ses lecteurs de la part de la population vaccinée avec ce vaccin respectivement en Flandre, Wallonie et Bruxelles afin de dissiper l'idée, fausse peut-être, que dans la ruralité du sud du pays il y a surtout de l'Astra et à Bruxelles du Pfizer et du Moderna. C'est ce qui ressort de mes contacts avec famille et amis à Bxl et ma propre vaccination dans la Botte du Hainaut.

  • Posté par Arnold Ingrid , mardi 11 mai 2021, 22:15

    Je souhaite d'une maniere ferme que le Soir supprime immediatement mon nom dans cette colonne. Il n'est nullement mon intention de vous donner des commentaires. Bien a vous.

  • Posté par Arnold Ingrid , mardi 11 mai 2021, 22:14

    Je souhaite d'une maniere ferme que le Soir supprime immediatement mon nom dans cette colonne. Il n'est nullement mon intention de vous donner des commentaires. Bien a vous.

  • Posté par Demlenne Thierry, mardi 11 mai 2021, 17:03

    Encore un long texte pouvant être résumé en 5 lignes...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs