Accueil Monde Union européenne

Pourquoi l’UE attaque-t-elle une seconde fois AstraZeneca?

Malgré son intention de plus en plus claire de ne pas renouveler le contrat de vaccins avec AstraZeneca, la Commission tient à faire valoir les droits de l’UE selon les termes actuels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

L’UE est de plus en plus claire sur le fait qu’elle ne souhaite pas prolonger ses rapports commerciaux avec AstraZeneca au-delà du contrat actuel, mais elle n’en est pas moins à l’offensive pour obtenir les doses déjà commandées. Elle a annoncé en effet mardi avoir lancé une seconde action en justice contre le laboratoire anglo-suédois.

Un paradoxe ? Pas tellement. Si à la Commission, Didier Reynders (justice), a évoqué un manque de confiance, les Européens considèrent toujours qu’il s’agit d’un « bon vaccin ». Ils sont juste fatigués de courir après leurs fioles. AstraZeneca avait promis 120 millions de doses entre décembre et fin mars, il en a livré 30 et en promet 70 sur les 180 millions prévus pour le second trimestre.

Certains pays de l’UE, notamment à l’Est, ont misé principalement sur ce vaccin, principalement pour son prix.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Vary Monique, mercredi 12 mai 2021, 9:21

    Qu’attend-t-on pour utiliser le Spoutnik -V ? La Bavière en a commandé 2,5 millions qui arriveront en juin, de même que l’Autriche. Ils peuvent même en fabriquer, il attendent le feu vert européen. Qui bloque? La France. Est-ce bien raisonnable ? Nous ne sommes pas à l’abri d’une quatrième vague ou d’un scénario pareil á celui de la grippe qui nous revient tous les ans. Ne nous laissons pas surprendre une fois de plus.

  • Posté par Le Maigat Damien, mercredi 12 mai 2021, 17:52

    C'est bien ce que je pensais. Rien d'étayé, rien de démontré. De la pure spéculation personnelle probablement teintée de francophobie comme on en rencontre tant sur ces pages. Fameux blocage qui n'a pas empêché certains pays européens à commander le Spoutnik. En effet, restons sérieux.

  • Posté par Vary Monique, mercredi 12 mai 2021, 14:19

    Maigat Damien:Alors qu'il défendait la gestion de la crise sanitaire par son gouvernement et louait la stratégie européenne contre le Covid-19, Emmanuel Macron a, en clôture du Conseil européen du 25 mars, accusé la Russie et la Chine d'utiliser la production de vaccins à des fins politiques. Je pense que l’avis de la France compte pour beaucoup dans les décisions européennes. Jean Yves Le Drian , en tête , dénonçait la politique d’influence menée par la Russie via le vaccin. Mais nous avons acheté 194 milliards de m3 de gaz russe l’an dernier , sans état d’âme. Restons sérieux.

  • Posté par Le Maigat Damien, mercredi 12 mai 2021, 9:52

    Vous nous expliquez la France qui bloque? Autant que je sache, c'est l'EMA qui donne les autorisations, pas un pays.

  • Posté par Schlebe Bernard, mercredi 12 mai 2021, 8:11

    Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi il y a un avis de Test-Achats dans cet article ? Je ne vois absolument pas le lien entre Test-Achats qui défend ("normalement") les intérêts des consommateurs et une plainte de l'union européenne contre une société internationale. La phrase peut paraître anodine; mais pourquoi le journaliste ajoute-t-il cette information ?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs