Comprendre les fonds d'investissement en 4 questions

Sicav, OPC, FCP, fonds, etc. Un jargon qui freine nombre de personnes à investir. C’est votre cas ? Rassurez-vous : ce n’est pas si sorcier ! Derrière ce vocabulaire technique se dissimule de simples opportunités pour faire fructifier votre argent à long terme. Décryptage…

1. Un fonds d’investissement, c’est quoi au juste ?

Commençons par la définition formelle : un fonds d’investissement (par exemple un fonds commun de placement ou encore une sicav) est souvent un « Organisme de Placement Collectif en valeurs mobilières » (OPCVM). C’est-à-dire, un véhicule financier qui permet d’investir dans un portefeuille composé de différentes valeurs mobilières, telles que des actions et/ou des obligations. Plus simplement, un fond est un produit, géré par des professionnels, qui comprend différentes valeurs et, potentiellement différents types d’instruments financiers (actions et obligations).

2. Pourquoi existe-t-il différents types de fonds ?

Il existe une multitude de fonds avec des objectifs d'investissements différents. Certains fonds sont investis dans une seule classe d’actifs et visent à répliquer ou battre un indice ou encore à implémenter une stratégie spécifique.  D’autres vous proposent une gestion de portefeuille plus globale et investissent dans différentes classes d’actifs, c’est ce que l’on appelle des fonds mixtes ; il en existe de tout niveau de risque, du plus défensif au plus agressif. Ils offrent également une meilleure diversification en combinant des actifs qui ne sont pas corrélés (c’est-à-dire qui n’évoluent pas de la même façon), surtout quand les marchés sont volatiles.

3. Pourquoi investir dans les fonds ?

En tant qu’investisseur, rien de tel que de miser sur un fonds d’investissement, plutôt que sur de « simples » actions ou obligations. Voici les principaux avantages :

  • Diversifié, donc moins risqué : Si vous optez pour un fonds mixte en actions et obligations votre investissement est moins soumis aux fluctuations boursières, puisque vos économies sont réparties sur un mix intéressant d’actions, d’obligations et d’autres produits financiers, suivant une stratégie bien définie.
  • Accessible aux petits budgets : pas besoin d’une grosse fortune pour investir dans un fonds. Vous pouvez vous lancer avec quelques centaines d’euros et avoir accès à un large choix de fonds.
  • Performance sur le long terme : contrairement à la spéculation court terme, un fonds vous offre le potentiel des marches financiers sans devoir vous soucier des risques sur une action spécifique à court terme.
  • Facile et serein : votre argent est confié à des professionnels, qui disposent d’une stratégie claire pour atteindre les objectifs fixés.

4. À qui s’adresser pour acheter des fonds ?

Nombre de fonds ne sont pas cotés en Bourse. Raison pour laquelle vous devez passer par une banque. Comme au supermarché, vous faites alors vos « courses » parmi les « produits » qu’elle propose. Et c’est là que cela coince, car certaines institutions financières poussent leurs clients vers les fonds « maison », ce qui n’est pas toujours dans le meilleur intérêt du client !

Heureusement, des acteurs comme MeDirect jouent la carte de l’« architecture ouverte »… C’est-à-dire ? Nous vous proposons de choisir parmi plus de 500 fonds, issus de maisons internationales renommées. Nous n’avons donc aucun avantage à orienter vos choix dans une direction précise : sauf celle du meilleur rendement possible pour vous. C’est tout ce qui compte !

La Une Le fil info Partager
Sommaire