La CBAS assouplit les conditions pour la licence de D1B de Virton

belgaimage-164145028-full
Belga

La Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) a confirmé la licence de 1B de Virton, raison pour laquelle le club gaumais pourra participer à la prochaine saison de 1B. Initialement, la Commission des licences avait lié l’octroi de la licence à un contrôle strict de la gestion financière du club, mais la CBAS a assoupli ces exigences.

La saison passée, tant la Commission des licences que la CBAS avait refusé d’accorder à Virton une licence pour le football professionnel, car le club de Flavio Becca ne pouvait prouver sa continuité. Virton avait entamé une série de procédures judiciaires pour obtenir cette licence.

En novembre 2020, l’Autorité belge de la concurrence avait jugé que les droits de Virton avaient effectivement été violés. L’Union belge de football devait proposer au club gaumais de déposer son dossier de licence pour la 1B afin de réintégrer la série en 2021-2022.

A la mi-avril, la Commission des licences avait donné son feu vert, accordant une licence pour la 1B. Le club remplissait presque toutes les conditions, mais la Commission de licences a tout de même constaté quelques problèmes concernant la continuité du club. Les documents soumis montrent qu’il existe un plan de remboursement des arriérés de sécurité sociale en cours. Il existe également un plan de paiement pour les arriérés d’impôt. Le fait que le club soit toujours impliqué dans plusieurs litiges juridiques et qu’il soit toujours financé exclusivement par Léopard, la société de Becca, suscitaient des inquiétudes.

C’est pourquoi il avait été décidé d’imposer un contrôle financier strict à Virton comme condition à l’octroi de la licence. L’Auditorat pour les licences surveillerait étroitement la gestion financière du club. Virton devrait envoyer chaque mois les preuves de paiement des salaires, une mise à jour des plans de remboursement et les résultats des comptes des propriétaires, mais aussi une balance des salaires et un aperçu des transferts.

La direction de Virton percevait cela comme une mise sous tutelle du club par la Commission des licences. Le club avait fait appel de ces conditions auprès de la CBAS, qui lui a donné raison en début de semaine. Ce qui va permettre au club de « travailler sereinement pendant la saison à venir », a-t-il indiqué sur son site. « Après plus de douze longs mois de challenges hors des terrains, le RE Virton peut enfin se pencher sur ses défis sportifs importants qui l’attendent. »

La décision signifie que Virton intègre la D1B, où huit clubs sont actuellement engagés. A moins d’un accord au sein de la Pro League par rapport à l’intégration des espoirs en D1B et dans les séries amateurs, le Club NXT disparaîtra de ce championnat.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous