Conflit israélo-palestinien: Sophie Wilmès appelle à un cessez-le-feu

B9723241024Z.1_20200417213831_000+GD7FT3IUP.2-0

La ministre des Affaires étrangères a réitéré mercredi à la Chambre son appel à la désescalade dans le conflit israélo-palestinien.

Israël et le mouvement islamiste Hamas se dirigent vers une « guerre à grande échelle », a prévenu mardi soir l’émissaire de l’Onu pour le Proche-Orient Tor Wennesland, appelant les parties à mettre fin « immédiatement » aux affrontements.

Dans sa réponse aux questions des députés, Sophie Wilmès a également appelé à un cessez-le-feu. « Je suis très inquiète face à l’escalade des tensions. La Belgique appelle d’urgence toutes les parties à désamorcer les tensions et à faire preuve de la plus grande retenue. La Belgique n’a de cesse d’appeler Israël à cesser les activités de colonisation. Elles mettent en péril la solution à deux Etats. (…) A New York, la situation est débattue au Conseil de sécurité (de l’ONU), nous espérons une déclaration officielle ferme. »

Pressée par plusieurs membres de la majorité (PS, CD&V et Ecolo-Groen) d’oeuvrer dans la direction de sanctions à l’encontre d’Israël, conformément à l’accord de gouvernement, Sophie Wilmès a appelé à « garder notre sang-froid et notre capacité de parler aux interlocuteurs de ce conflit d’une très grande complexité. »

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous