Accueil

Le Pain quotidien: «En Belgique, nous avons reçu trois fois rien»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’était dans l’air avant l’arrive du virus et la crise du covid a donné l’impulsion finale : l’été dernier, soit entre les deux confinements de l’horeca, Le Pain quotidien est passé par une restructuration visant à assainir financièrement cette chaîne qui avait grandi trop vite au goût de ses nouveaux actionnaires. « Ce fut un énorme downsizing ayant pour but de nous focaliser sur nos implantations les plus rentables », explique Annick Van Overstraeten, aux commandes de l’entreprise depuis juillet. A Paris, le « Pain quot » a fait le tri. Quant aux succursales américaines, elles ont été revendues à des investisseurs toujours en lien étroit avec le siège belge pour faire fructifier l’ADN des tables d’hôtes misant sur l’alimentation saine, généreux pain au levain en tête.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs