Un édifice d’une dizaine d’étages détruit à Gaza, le Hamas déclenche un nouveau barrage de roquettes vers Israël (photos)

Un édifice d’une dizaine d’étages situé dans la ville de Gaza a été pulvérisé mercredi par des frappes israéliennes, a constaté un journaliste de l’AFP.

La tour Al-Shorouk, qui abritait des bureaux de la chaîne de télévision palestinienne Al-Aqsa, est le troisième grand édifice de la bande de Gaza à être détruit depuis le début lundi soir de l’escalade militaire entre Israël et le mouvement islamiste Hamas.

Nouvelle risposte du Hamas

Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, a annoncé avoir tiré 130 nouveaux missiles vers le territoire israélien en riposte à des frappes israéliennes ayant tué des commandants du groupe armé et détruit un autre immeuble dans l’enclave palestinienne.

La branche armée du Hamas a lancé des missiles vers trois villes d’Israël «en réponse au raid sur la tour Al-Shorouk et à la mort d’un groupe de dirigeants», a indiqué l’organisation dans un communiqué. Des sirènes d’alarme ont retenti dans la métropole de Tel-Aviv, a constaté une journaliste de l’AFP.

L’UE appelle à la désescalade

L’UE a appelé mercredi à «l’arrêt immédiat» des violences en Israël et dans les Territoires palestiniens pour «éviter un conflit plus large», dans une déclaration du chef de la diplomatie européenne.

«Le lancement aveugle de roquettes par le Hamas et d’autres groupes en direction des civils israéliens est inacceptable. Tout en reconnaissant le besoin légitime d’Israël de protéger sa population civile, la réponse doit être proportionnée et faire l’objet d’une retenue maximale dans l’usage de la force», a plaidé Josep Borrell.

«L’UE est consternée par le grand nombre de morts et de blessés parmi les civils, y compris des enfants», a-t-il ajouté. «La priorité doit être de protéger les civils. Tous les efforts doivent viser à éviter les pertes civiles et à favoriser la désescalade».

Discours similaire du côté américain

Les Etats-Unis vont envoyer un émissaire au Proche-Orient pour exhorter Israéliens et Palestiniens à la «désescalade» après la série de raids et d’affrontements de ces derniers jours, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie américaine, appelant l’Etat hébreu à «éviter les victimes civiles».

Hady Amr, haut responsable du département d’Etat américain chargé des affaires israéliennes et palestiniennes, aura pour mission d’exhorter «au nom du président Biden à une désescalade de la violence», a précisé Antony Blinken devant la presse.

Il devait quitter Washington dès mercredi, a précisé un responsable américain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous