Tim Merlier déçu après son problème mécanique sur le Tour d’Italie: «Dommage car j’avais de bonnes jambes»

PhotoNews
PhotoNews

Merlier était pourtant idéalement placé au moment de lancer le sprint. « Cela ne pouvait pas être mieux », a reconnu le champion de Belgique 2019. « J’étais parfaitement placé et je me disais que j’étais bien parti. À ce moment-là, Cofidis est passé à côté et j’ai voulu me déplacer vers la droite. Ewan a défendu sa place et ma chaîne a sauté dans la manœuvre. Mon sprint était fini. C’est dommage car j’avais de bonnes jambes et la victoire était possible. »

Avec cette 12e place, le sprinteur d’Alpecin-Fenix perd le maillot cyclamen du meilleur sprinteur au profit de Giacomo Nizzolo, 2e mercredi. « C’est dommage mais je tenterai de nouveau ma chance au sprint vendredi. Cette étape m’a donné quand même donné de la confiance. Je vais continuer à essayer et l’équipe fait du bon travail. Je devrai survivre dans l’étape de montagne jeudi et puis bien récupérer en vue de vendredi. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous