Accueil Sports Football Football belge Standard

Michel-Ange Balikwisha revient sur sa première saison au Standard: «Au début, j’ai cru qu’ils allaient me renvoyer en U21!» (vidéo)

Ce lundi, Michel-Ange Balikwisha soufflait sa vingtième bougie. Pour l’occasion, il était l’invité de Malik Korati dans son émission « Le Talk RSCL », diffusée tous les mardis sur les réseaux sociaux du matricule 16.

Temps de lecture: 4 min

Il y a douze mois à peine, personne (ou presque) ne le connaissait. Mais, arrivé dans le noyau professionnel par la petite porte, Michel-Ange Balikwisha a su se faire une place sur l’échiquier de Philippe Montanier dans un premier temps, puis sur celui de Mbaye Leye. Au point de devenir l’un des meilleurs artificiers liégeois cette saison, avec huit pions dans le championnat belge. Ce qui, forcément, ravit le jeune ailier. « À 19 ans, c’est plus que réussi pour une première saison », explique-t-il dans l’émission ‘Le Talk RSCL’. « Je viens des U21, je ne m’attendais pas à jouer autant mais j’ai su me faire une place. J’ai mis huit buts, c’est plus que de nombreux joueurs qui ont déjà fait bien plus de saisons. Donc, pour moi, c’est un exercice réussi. »

Pourtant, dans son parcours, tout n’a pas toujours été rose pour ‘Mickey’, comme tout le monde l’appelle en bord de Meuse. Alors que son grand frère, William, plus vieux de deux printemps, avait déjà foulé les pelouses de Pro League, le cadet de la fratrie faisait sa toute première apparition dans le noyau pro lors de la préparation estivale. Et il s’est vite rendu compte des exigences du niveau professionnel. « Au tout début de la préparation, pendant deux semaines, je me sentais vraiment dégueulasse (sic). Je me reposais sur mes qualités et, arrivé dans le groupe pro, je voyais d’autres joueurs avec d’autres qualités. J’étais plus dans une position de fan que de joueur. À ce moment-là, j’ai vraiment douté et je pensais même qu’ils allaient me renvoyer en U21. Mais je me suis accroché, je me suis dit qu’il fallait me réveiller parce que je ne pouvais pas jouer comme ça. Après, j’ai commencé à faire de bons entraînements, jusqu’à ce que le coach Philippe Montanier me donne ma chance. »

La suite, tous les supporters liégeois la connaissent. Le jeune Balikwisha a gravi les échelons aussi rapidement qu’il remonte le terrain balle au pied. À tel point que, désormais, on parle de lui comme de l’un des plus grands espoirs du football belge. Une sacrée reconnaissance pour celui qui est arrivé dans le monde du ballon rond… un peu par hasard ! « Quand j’étais tout petit, mon grand frère William a commencé à jouer au foot. Moi, j’aimais juste le ballon, je voulais tout le temps courir après et taper dedans. Un jour, il est allé passer des tests à Anderlecht, donc je l’ai accompagné avec notre père. Pendant qu’il faisait ses tests, j’étais sur le côté avec mon père et il m’envoyait des ballons, pour faire passer le temps. C’est à ce moment qu’un recruteur s’est approché et nous a dit : ‘Ah, il y a un petit frère ? Alors on prend les deux.’ Au début, ma mère refusait, elle ne voulait pas payer les deux cotisations. Le recruteur bruxellois a alors décidé qu’on serait pris en charge par le club, et ma mère a accepté. »

C’est donc au sein du centre de formation du rival mauve que le jeune ailier, tout comme son frère, a effectué une partie de ses classes. Avant de rejoindre la Cité ardente, où il a eu l’occasion de montrer toute l’étendue de son talent au sein de l’équipe fanion. Et, selon ses dires, ces deux expériences ont contribué à former l’élégant joueur qu’il est devenu. « J’ai très bien vécu mes passages dans les deux centres de formation. À Anderlecht, tout était plus basé sur le jeu balle au pied, il fallait bien faire circuler le ballon. Au Standard, par contre, quand je suis arrivé, c’était beaucoup plus physique. Grâce à ces deux expériences, j’ai un très bon toucher de balle, je sais bien garder le ballon et physiquement je sais tenir 90 minutes, donc je suis vraiment content d’avoir connu ces deux formations. C’est ce qui me permet d’être là aujourd’hui. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir