Accueil

Exki: «Notre endettement va entamer notre capacité d’investissement pour le futur»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Frédéric Rouvez, patron d’Exki, a fait ses comptes : depuis le début de la crise du covid, l’entreprise comptant 37 succursales (dont 14 sous franchise) et 1.400 travailleurs (employés des franchisés inclus), a perdu 78 % de son chiffre d’affaires et a vu s’envoler plus de 10 millions d’euros en frais fixes. « Dans le même temps, nous n’avons reçu que 172.000 euros d’aides régionales. Pour survivre, nous avons dû vider nos fonds de tiroir. » Fort heureusement, les actionnaires de ce spécialiste de la restauration rapide, saine et de qualité ont cru en la marque, au point d’augmenter son capital de 3 millions d’euros. Autre geste précieux, celui de la Société régionale d’investissement de Wallonie : la SRIW a accordé trois autres millions à l’entreprise sous forme de prêt subordonné. « C’est tombé à point nommé car les banques s’étaient montrées tendues envers nous. Elles nous demandaient des garanties supplémentaires pour nous suivre. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs