Accueil Belgique Politique

Conflit israélo-palestinien: la Ligue contre l’antisémitisme demande à Ecolo d’exclure Rajae Maouane

La Ligue va jusqu’à demander au parti d’exclure sa co-présidente, qui se dit « profondément heurtée » par ces accusations.

Temps de lecture: 2 min

La Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) a dénoncé mercredi une photo partagée par la co-présidente d’Ecolo, Rajae Maouane, sur le réseau Instagram accompagnée d’une chanson. Selon l’association, les Verts ont, ce faisant, incité à la «haine antisémite». L’intéressée a contesté l’accusation qui va, dit-elle, à l’encontre de son engagement politique et associatif.

La photo a été postée mardi en «story», c’est-à-dire pour une durée de 24 heures, alors que la tension est à son comble entre Israéliens et Palestiniens. Elle représente un combattant palestinien faisant tournoyer un lance-pierre. La chanson qui l’accompagne est «"Wein Al Malayeen», succès de la chanteuse libanaise Julia Boutros, réputée proche du Hezbollah, qui incite le peuple arabe à la lutte armée contre les «fils de Sion».

Une demande d’exclure

«Cette incitation au passage à l’acte endossée par la co-présidente d’Ecolo est le point d’orgue d’un dévoiement antisémite constaté depuis plusieurs années dans le chef du parti des Verts», dénonce la Ligue qui pointe notamment du doigt l’élection en 2019 d’un député instigateur en Belgique du mouvement «BDS» (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) visant le boycott d’Israël.

La LBCA «accuse le parti Ecolo de promouvoir dans notre pays l’antisémitisme contemporain et son cortège de violences dont il aura à répondre si et quand elles devaient se matérialiser». Elle lui demande ni plus, ni moins d’exclure Mme Maouane. Elle appelle par ailleurs les partis démocratiques à «condamner fermement ces dérives extrêmement dangereuses et potentiellement criminelles d’un parti membre de la coalition gouvernementale».

Rajae Maouane heurtée par les accusations

«Je suis profondément heurtée que l’on puisse me prêter des intentions antisémites alors que je n’ai eu de cesse, dans mon engagement politique et associatif, de rapprocher les deux communautés. Le respect, le dialogue et la valorisation des cultures sont au coeur de mon engagement politique», a réagi Mme Maouane.

La co-présidente des Verts pointe du doigt une instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme. «Je regrette qu’une lutte aussi essentielle et actuelle que celle contre l’antisémitisme puisse être instrumentalisée pour disqualifier et salir celles et ceux qui en appellent à la justice et au droit international pour en finir avec ce conflit qui n’a que trop duré», a-t-elle dit.

«En accompagnant cette photo d’un court extrait d’une chanson, mon intention n’était nullement de heurter qui que ce soit. Si tel est le cas, je le regrette», a-t-elle conclu.

À lire aussi L’ONU impuissante face à la crise israélo-palestinienne

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

139 Commentaires

  • Posté par Taif Mohamed, vendredi 14 mai 2021, 13:27

    Encore un exemple flagrant d'histoire de paille et de poutre dans l'oeil. Apparemment, lorsqu'on pose fièrement avec Avigdor Liberman, on est dans la retenu sympathique, on ne cherche pas du tout à importer le conflit, par contre si on relaye la version arabe du chant de partisan bien interprétée par la chanteuse chrétienne Julia Boutros, on est une extrémiste qui veut importer le conflit...exit la réalité du terrain que n'importe qu'elle âme élevée dans l'humanisme pourrait décrypter sans décodeur. Les seuls écolos que je connaisse sont ceux qui ont recyclé le judéo-bolchévisme en perte de vitesse en un fringuant islamo-gauchisme. Ne comptez par sur nos enfants pour appuyer votre prochaine mutation. Je note en passant que pour noyauter un forum , faut juste une dizaine de personnes.

  • Posté par Beckers Jean, vendredi 14 mai 2021, 11:11

    Soutien entier à Rajae Maouane. Qui est au pouvoir en Israël ? La droite ultra, des religieux ultra et des fascistes. Les palestiniens sont occupés et maltraités, chassés de leurs maisons depuis plus de 70 ans. Qui dit mieux ?

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 14 mai 2021, 12:59

    @MAESEN Jean-Luc, qui a plus que probablement assassiné Yasser Arafat et favorisé la victoire du Hamas et la division du camp Palestinien? Le Hamas n'est pas l'ennemi d'Israël, c'est l'allié tout à fait objectif de l'extrême droite israélienne au pouvoir. Rien n'est plus confortable pour Netanyahou que les outrances du Hamas. Le Hamas qui vient d'ailleurs probablement de ressusciter un Netanyahou qui était sur le point de se faire éjecter du pouvoir. CQFD

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, vendredi 14 mai 2021, 12:40

    Le "panel politique" en Israël est bien plus large que cela, même dans la "majorité" (qui n'en n'est plus une) gouvernante : votre affirmation est une simplification abusive et totalement caricaturale. Par contre du côté Palestinien, c'est beaucoup moins "complexe", surtout à Gaza : Hamas (islamistes extrémistes sunnites) et Djihad Islamique Palestinien (islamistes extrémistes chiites). 40.000 "combattants" pour l'un, 9.000 pour l'autre, à la grosse louche. Et quasi deux millions d'habitants qui n'ont pas d'autre choix que de se "tenir à carreaux" et "subir". Et leurs bourreaux sont d'abord et avant tout leurs propres dirigeants...

  • Posté par Poullet Albert, vendredi 14 mai 2021, 10:25

    Il y a deux partie en présence et en perte de vitesse qui ont besoin du conflit pour se rendre "indispensable", c'est les excités du Hamas qui voulais s'approprier la victoire des jeunes à Jérusalem et Netanyahou, la politique agressive des colons ( c'est les juifs de l'est , pauvres ). tant que c'est deux radicalisés auront besoin de continuer... cela continuera, évidement le contrôle de la machine à tuer peut leur échapper et les habitants de gaza vont encore trinquer, c'est ce que dénonce Rajae Maouane

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une