Accueil Société

Coronavirus: «Il y a de fortes chances que le variant indien devienne dominant en Belgique», selon Marc van Ranst

Le virologue estime que si un nouveau variant s’avère dangereux, la stratégie de lutte contre le coronavirus doit être adaptée rapidement.

Temps de lecture: 2 min

Ma plus grande critique à l’égard du Comité de concertation est que le seuil de 500 lits en unité de soins intensifs ne sera pas abaissé davantage comme condition pour les assouplissements de juillet et août. D’ici là, nous devrions être bien moins de 500 lits en USI », explique le virologue Marc Van Ranst dans une interview au quotidien De Morgen.

Au sujet des variants, il rappelle que « les virus mutent, c’est la logique même. Nous le savons depuis longtemps ; il en va de même pour le virus de la grippe. » « Ça ne doit pas toujours être un énorme problème. Si un nouveau variant s’avère dangereux, la stratégie de lutte contre le coronavirus doit être adaptée rapidement. Il n’y a pas grand-chose d’autre à faire dans ce cas. »

Il estime qu’il y a « de fortes chances » que le variant indien devienne dominant en Belgique. « Au Royaume-Uni, il est déjà en hausse. Et la même chose peut nous arriver. D’autant plus que, quelle que soit la façon dont on voit les choses, d’ici l’été, nous allons échanger des variants. »

« Les vaccinations progressent et la couverture vaccinale est élevée : c’est une bonne nouvelle. Mais nous devons quand même être prudents », conclut-il.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par curto calogero, jeudi 13 mai 2021, 22:04

    Les politiques , sont complétement déphaser avec les actions et endroit ou il faut intervenir vite et très fort, comme ont dit chez es prolétaires, ils sont a côté de la plaque .

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 13 mai 2021, 18:53

    Qu'on ait pu laisser entrer en Belgique des personnes en provenance d'Indes, ou revenant de ce pays, alors que la situation y était déjà catastrophique et que le variant était déjà dominant, laisse pantois. C'est une invitation à se faire décimer. C'est d'une totale irresponsabilité de la part de nos politiques. A croire même que ça a été fait exprès.

  • Posté par Derweduez Michel, jeudi 13 mai 2021, 19:37

    Ce n'est manifestement pas une contamination politique ... Ou alors, vous n'avez pas suivi l'actualité .

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko