Accueil Économie Entreprises

Energie: Elia veut mettre de l’intelligence dans les réseaux

Voitures électriques, pompes à chaleur, batteries domestiques… : de nouveaux services numériques doivent permettre de mieux gérer la consommation électrique des ménages. Pour mieux coller à une production plus variable car plus dépendante du renouvelable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Pour maintenir un réseau électrique en équilibre – et éviter l’effondrement et la panne de courant généralisée –, il faut veiller en permanence à l’adéquation entre l’offre et la demande de courant. Dans notre pays ces derniers mois, c’est principalement du côté de la production que les regards se sont portés. Avec la fermeture annoncée des centrales nucléaires de Doel et Tihange d’ici à 2025, ce sont 6 GW de production qui vont faire défaut. Les (longs) débats autour du mécanisme de rémunération de capacité (CRM), le système de subsides dans le cadre de la sortie programmée de l’atome, ont donc logiquement tourné autour des moyens alternatifs de production et du nombre de nouvelles centrales au gaz qu’il faudra construire – deux ou trois selon les estimations de la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs