Accueil Opinions Éditos

Non, «la question palestinienne» n’avait pas disparu

Les violences entre Israéliens et Palestiniens ont repris leurs droits. Le conflit, presque oublié, resurgit de manière sanglante. En réalité, le feu n’a jamais cessé de couver sous la cendre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Un nouveau cycle de convulsions violentes déchire soudain Israël et les territoires palestiniens occupés. Avec des airs de déjà-vu, mais aussi quelques différences majeures. Cette fois, les islamistes du Hamas et leurs alliés tirent depuis Gaza des roquettes sur toute une série d’agglomérations jusqu’au centre même d’Israël. Et une partie de la communauté palestinienne de l’État hébreu prend fait et cause pour ses « frères » occupés… On pressent déjà les possibles conséquences du nouvel engrenage né au début du mois de mai à Jérusalem autour de possibles expulsions de familles palestiniennes et aussi en raison de troubles pendant la prière sur l’esplanade des Mosquées (mont du Temple). Car c’est toujours le pot de terre contre le pot de fer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 19 mai 2021, 2:00

    Être juif, c'est être né de mère juive, les Juifs prétendent être "le peuple élu" et Israël se définit comme "l'état juif". Au siècle passé, un petit moustachu déplaisant a ravagé l'Europe en tenant ce genre de discours et en voulant aussi annexer ou coloniser ses voisins.

  • Posté par tirsryt tirsryt, lundi 17 mai 2021, 23:58

    Il faut un maximum de justice.

  • Posté par Girboux Albert, dimanche 16 mai 2021, 20:20

    Bonsoir Monsieur Loos, J'ai lu avec ennui les interviews croisées de Rubinfeld et un autre Juif à propos de la définition qu'ils donnaient à antisionisme et antisémitisme. Le moins que l'on puisse dire , c'est que ce n'était pas clair en effet! Cela devient encore moins clair lorsque je lis dans "Le Soir" du 14/5 : " Israël est le foyer national du peuple juif dans lequel il satisfait son droit naturel, culturel, religieux et historique à l'autodétermination". Les Israéliens/Juifs font donc bien référence à un droit religieux et à une filiation "naturelle" ignorant au passage les Israéliens arabes qui ne sont pas juifs... Donc, sionisme et sémitisme semble se confondre... leurs " antis" aussi, dés lors! Ceci ne m'empêchera pas d'être antisioniste.

  • Posté par Naeije Robert, samedi 15 mai 2021, 13:28

    Plutôt que de spéculer sur les arrières pensées des uns et des autres, il eut été meilleur journalisme de remonter à la source du conflit. Avec un peu de recherche, on découvre qu'il s'agit de propriétés situées à Jerusalem Est acquises par des familles juiives en 1875, restées à leurs noms sous l'empire ottoman puis le protectorat brittanique jusqu'à la naissance de l'état d'Israel et 1948. Elles furent confisquées avec la prise de Jerusalem Est par les Jordaniens lors de la guerre qui s'ensuivit la même année. Israel reprit Jerusalem Est en 1967. Il est intéressant de noter que les occupants de biens saisis par les Jordaniens en 1948 ne furent pas re-expropriés... . Les biens à l'origine de l'actuel conflit concernent 8 familles qui n'ont aucun titre de propriété originellement accordé par la Jordanie, ou autre, et dont 4 sont simplement des squatteurs. Les propriétaires légitimes voudraient reprendre leurs biens, - bien que sur base de documents antérieurs à la constitution des états jordanien ou israelien. Comme ce serait le cas en Belgique, le tribunal s'est opposé à l'expulsion des 8 familles palestiniennes, mais à condition qu'ils paient un loyer aux propriétaires légitimes. Cette décision est actuellement contestée par les occupants palestiniens auprès de la Cour suprême - qui vraisemblablement confirmerait des jugement précédents qui leur étaient en fait favorables. L'agressivité du Hamas paraît bien opportuniste.

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, vendredi 14 mai 2021, 23:09

    Israël de par l'intransigeance de ses positions est condamné à disparaitre dans un bain da sang

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs