Accueil Culture Musiques

Les mélodies serpentines intemporelles d’une force inouïe de St. Vincent: l’écoute intégrale

« Daddy’s home » est construit sous forme d’histoires inspirées par sa vie dans le sud de Manhattan.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

La chanteuse américaine reste insaisissable. Après avoir collaboré avec David Byrne et écrit pour Taylor Swift, Annie Clark nous revient avec un huitième album construit sous forme d’histoires inspirées par sa vie dans le sud de Manhattan. Une histoire remontant au jour où son père est sorti de prison en 2010 ainsi qu’à la musique des années 71-75 qu’il lui faisait écouter quand elle était enfant. C’est une des raisons qui la pousse ici à évoquer Pink Floyd au travers de mélodies serpentines intemporelles d’une force inouïe.

Label Loma Vista-Universal.

Le site de l’artiste.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs