Accueil Sports

Batra et la révolution manquée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Personnage controversé, le 12e président de la Fédération internationale de hockey ne laisse personne indifférent. Sanguin, impulsif, parfois arrogant, le Dr Narinder Batra (64 ans) est un homme d’affaires hors pair, intransigeant et visionnaire, qui n’a jamais réussi à fédérer autour de lui les 137 nations membres de la FIH depuis son entrée en fonction, en novembre 2016. Son arrivée à la tête de la Fédé indienne avait permis à la discipline d’entrer dans une nouvelle ère et, surtout, de devenir viable financièrement. Batra a dirigé Hockey India avec une main de fer. Sa plus grande réussite est incontestablement d’avoir replacé le hockey indien sur la carte du monde après avoir été dans le creux de la vague durant plus de 25 ans. A la FIH, il n’a jamais caché ses intentions de donner encore plus d’éclat à la discipline – son projet mégalomaniaque du nouveau stade de Bhubaneshwar en est une belle illustration. Cette révolution n’a toutefois pas convaincu. Elle a, au contraire, encore accentué l’écart entre le sommet (les équipes de Pro League) et les petites nations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs