Accueil Économie Finances

Cybercriminalité: méfiez-vous des mules et de l’amour virtuel

Phishing, fraudes à l’acompte et fraudes sentimentales : la CTIF a enregistré une recrudescence des formes d’escroquerie classiques pendant la crise du covid…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les escrocs eux aussi ont surfé sur la crise du covid. La CTIF note ainsi une recrudescence, l’an passé, des fraudes de masse, comme le phishing, les fraudes à l’acompte et les fraudes sentimentales – autrement dit : des formes classiques de cybercriminalité.

Le modus operandi est connu. Ainsi, par exemple, vous recevez un mail vous demandant, au nom d’une institution financière qui a pignon sur rue, une mise à jour des données de sécurité sous prétexte de la situation exceptionnelle. Ou encore vous avertissant qu’un paquet est arrivé pour vous, mais que vous devez verser d’abord un acompte ou des frais de dédouanement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs