Accueil Culture

Des idées, et de solides écueils

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Il le reconnaît d’emblée : Thomas Dermine n’avait qu’une connaissance très limitée des enjeux en arrivant à la tête du département de la politique scientifique. Son programme de relance contraste pourtant avec l’attentisme calculé de la N-VA qui gérait ce département dans la législature précédente.

De la nomination d’un nouveau président de Belspo à la perspective d’un Cinquantenaire revu et corrigé à l’aune du bicentenaire d’une Belgique fédérale au cœur de l’Europe, il ne manque ni d’idées ni d’enthousiasme pour faire bouger les choses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Delaf: «Je voulais que le lecteur retrouve le Gaston de Franquin»

Marc Delaf ne s’était pas encore exprimé sur la reprise de Gaston. Il nous dévoile pour la première fois les secrets de fabrication des nouveaux gags sur lesquels il travaille depuis quatre ans. L’artiste québécois défend le bien-fondé de cette recréation décidée par Dupuis et à laquelle s’oppose la fille d’André Franquin.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs