Accueil Culture

Concours Reine Elisabeth: la sincérité conquérante d’Aidan Mikdad

Venu des Pays-Bas, le benjamin de la demi-finale se produisait ce vendredi après-midi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Benjamin de cette demi-finale à 19 ans (ce qui signifie qu’il s’apprêtait l’an dernier à présenter le Reine Elisabeth à 18 ans !), Aidan Mikdad aborde le concerto nº17 en sol majeur KV 453 de Mozart avec une assertivité décidée : l’allegro est très enlevé avec un jeu allant et direct, l’andante est dense et serré, l’allegretto final solidement cadencé et franchement emporté dans sa coda finale. Aucun souci de joliesse ici au milieu de ces impulsions conquérantes qui provoquent parfois des tensions avec l’orchestre.

Au-delà de cette autorité sans partage, le candidat néerlandais témoigne dans l’imposé d’un sacré sens de la sonorité qui évoque tantôt Messiaen, tantôt Liszt.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs