Accueil Belgique

Une équipe de project managers intérimaires

Avant le Covid, l’administration de la Cocom ne comptait même pas cent personnes. Des renforts extérieurs ont été sollicités, pour répondre à l’urgence.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

Début 2020, Inge Neven, Madame Covid à Bruxelles, voulait changer de vie, ouvrir un comptoir de glaces artisanales, elle avait renoncé à son job de chief of staff chez Imec. Ariane Tiberghien avait démissionné de chez GSK, après quinze ans de gestion des plannings de production, pour s’occuper d’enfants HPI. Stéphanie Marheux s’occupait de logistique et d’approvisionnement chez MSF, « une bonne expérience pour les situations d’urgence ». Elles ne sont pas les seules à avoir rejoint, en pleine crise sanitaire, la Cocom, project manager intérimaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs