Accueil Société

La Boum, le bal non-masqué des indociles

Ce samedi encore, un nouvel événement de la «Boum» est attendu dans le Bois de la Cambre. Dans son sillage, l’Abîme, le collectif qui l’organise, entraîne une caravane hétéroclite « d’antis », fustigeant les politiques sanitaires et/ou les violences policières. Sans parvenir à se débarrasser des éléments extrêmes pris dans sa roue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Beaucoup de photographes, de la presse professionnelle ou non, sont venus immortaliser le drôle de déjeuner sur l’herbe organisé en ce samedi 1er mai sur la pelouse du bois de la Cambre. La photo de famille est improbable. Que donne-t-elle à voir ? Des jeunes aux airs de festivaliers, bobs et cheveux colorés sur la tête. D’autres en survêt, venus des quartiers populaires de Bruxelles. Des quarantenaires du sud et de l’est de la capitale en doudounes onéreuses. Des grappes de quinquas aux accents wallons, comme ceux que l’on entendra crier au porte-voix : « Obligation de retirer le masque ! » Et puis il y a puis ces malabars de noir vêtus, cagoule rangée dans la poche, prête à servir à l’occasion. Dans le jeu de quilles, un homme fait flotter un grand drapeau à fond jaune, flanqué d’un serpent à sonnette. Cela fait longtemps, outre-Atlantique, que le Gadsden Flag a été récupéré par les libertariens et les suprémacistes blancs. Mais qui s’en soucie dans cet état mêlé d’excitation et de tension ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Dekandelaer Roger, samedi 15 mai 2021, 14:12

    si la liberté c'est enfreindre des interdits !!!! il faut accepter de supporter les sanctions encourues

  • Posté par Lison Jean-Marie, samedi 15 mai 2021, 11:34

    Si La BOUM 1 était une blague, l'intervention démesurée des forces de police (autant pour la une que pour le deux) était loin d'en être une tant elles symbolisaient la force contre la liberté :-(

  • Posté par Raspe Eric, samedi 15 mai 2021, 10:02

    En quoi l'Etat enfreint-il la Constitution en son article 23 qui dit que "Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine." et précise : "le droit au travail et au libre choix d'une activité professionnelle dans le cadre d'une politique générale de l'emploi, visant entre autres à assurer un niveau d'emploi aussi stable et élevé que possible, le droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d'information, de consultation et de négociation collective; le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l'aide sociale, médicale et juridique; le droit à un logement décent; le droit à la protection d'un environnement sain; le droit à l'épanouissement culturel et social ; le droit aux prestations familiales". On trouve donc EXPLICITEMENT le droit à la santé au nom duquel sont prises les mesures sanitaires. Ne pas prendre les mesures sanitaires aurait été inconstitutionnel. Monfort est un égoïste ignare.

  • Posté par Raspe Eric, samedi 15 mai 2021, 18:15

    hemmer, c'est pourquoi le tabou absolu contre l'utilisation des données connectées (dans les règles de l'état de droit bien entendu) a limité fortement le droit à la santé de beaucoup de concitoyens, voire l'a nié. Ils sont morts lors de la seconde vague parce que les mauvaises décisions ont été prises en l'absence des données qui auraient révélé l'ampleur du problème!

  • Posté par hemmer arthur, samedi 15 mai 2021, 12:09

    Ou cela devient très problématique c'est quand un droit en supprime d'autres !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs