Accueil Société

La Boum: le collectif «L’Abîme» annonce qu’il «jette l’éponge»

Le collectif annonce reporter le testing à la prochaine boum, sans préciser de date.

Temps de lecture: 2 min

Le collectif « L’abîme », organisateur d’un rassemblement festif non autorisé début mai dans le Bois de la Cambre sous l’appellation « La Boum 2 », en dépit des règles sanitaires en vigueur, a annoncé vendredi soir sur sa page Facebook qu’il renonçait à organiser « La Boum test », un nouvel évènement prévu initialement ce samedi 15 mai, toujours dans le Bois de la Cambre, selon plusieurs médias.

« On abandonne… on jette l’éponge face à tant d’incompréhension et de haine après tout ce que l’on a sacrifié pour la cause. Cela a fini de nous achever, malgré tous nos efforts. L’ABÎME c’est fini, longue vie à LA BOUM ! », a écrit le collectif vendredi soir sur sa page Facebook.

Quelques heures auparavant, le collectif avait déjà semblé rétropédaler, invoquant des prévisions météorologiques peu engageantes. « Il semblerait, malgré le soleil de ce jour, que la météo ne soit pas de notre côté pour le testing de demain. En effet, les centres météorologiques nous annoncent un gros orage », avait posté L’Abîme. « Nous ne pouvons prendre le risque de faire les prélèvements dans de mauvaises conditions étant donné que cela se fera en extérieur sous le kiosque. Autant pour les volontaires que pour l’équipe médicale ou encore pour la conformité des résultats du test, il est préférable de reporter ce testing à la prochaine BOUM. Sans doute le 22 Mai, nous vous le confirmerons le plus rapidement possible ».

Le collectif L’abîme avait en effet demandé à des volontaires de se soumettre à des tests Medakit à leur arrivée au Bois de la Cambre et cinq jours après l’événement afin d’essayer de démontrer que de tels événements en extérieur entre jeunes ont peu de conséquences sur la propagation du virus.

Une demande d’autorisation avait été introduite pour cette « Boum Test », mais les organisateurs avaient essuyé un refus des autorités au motif que l’événement ne remplissait pas les critères requis, selon la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , samedi 15 mai 2021, 12:41

    Je découvre avec stupéfaction que Le Soir , contrairement à ce qui semblait prévaloir jusqu'alors, autorise désormais les commentaires sous couvert de pseudonymes, ce qui permet à ces gens , dont la lâcheté n'a d'égal que la stupidité , de déverser bien à l'abri de leur anonymat confortable le fruit de leur débilité pathologique, voire de tenir des propos à caractère infractionnel tombant sous le coup de la loi. A l'évidence il n'y a pas de modérateur au Soir et dès lors qu'on peut s'exprimer masqué tout est permis. On est à Sudinfo en somme.. Ce n'est pas admissible. Quant à ces "Boums", il est plus que temps que leurs "désorganisateurs" soient empêchés de nuire davantage encore à l'ordre public et à faire fi impunément des refus d'autorisations qui leurs sont signifiés à juste titre. La réitération systématique de ces événements à caractère illégal dépasse franchement les bornes dans un État de droit. L'enfumage dont ces initiateurs entourent soigneusement leurs "événements ludiques" ne peut masquer la finalité plus qu'évidente de leur démarche à savoir créer le chaos le plus anarchique possible et la provocation systématique des autorités et des forces de l'ordre , en espérant peut-être, qui sait, une bavure ...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 15 mai 2021, 13:55

    Qu'il reste "l'homme invisible" ne serait pas trop gênant... Mais qu'il se réveille d'urgence serait bien utile en effet.

  • Posté par Malé Bertrand, samedi 15 mai 2021, 13:44

    Tout-à-fait d'accord avec votre commentaire. Quant au modérateur, qui est sans doute l'homme invisible, il serait vraiment temps qu'il se réveille.

  • Posté par ladeuze olivier, samedi 15 mai 2021, 10:44

    je pense la même chose d'eux que Sarko a lancé au salon de l'agriculture (mais je ne le dirai pas ce ne serait pas poli)

  • Posté par Stassart Guy, samedi 15 mai 2021, 9:18

    Maintenant, il faut leur présenter la facture des dégâts occasionnés, les frais d'engagement de la Police et autres services de secours et les dédommagements aux riverains pour avoir du subir ces agressions populistes d'extrême-gauche

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko