Accueil Culture Musiques

Reine Elisabeth: le talent naturel de Jonathan Fournel

Le candidat français, 27 ans, se produisait ce samedi après-midi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

À Flagey, les jours passent et les personnalités fleurissent. Si le Concours Reine Elisabeth a cette année une saveur toute particulière, le niveau est incontestablement élevé. Preuve encore ce samedi après-midi avec Jonathan Fournel, 27 ans et élève de Louis Lortie et Avo Kouyoumdjian à la Chapelle musicale Reine Elisabeth.

Dès l’attaque de son Concerto nº 18 en si bémol majeur KV 456 de Mozart, on comprend que le Français sait exactement où il va et ce qu’il a envie de nous raconter. L’attaque est engagée puis il déploie la partition avec naturel et musicalité. Une certaine brillance ressort de son jeu, très incarné, explosif parfois, qu’il accompagne de petits regards complices avec l’orchestre. Très doux dans le deuxième mouvement, il démontre une vraie souplesse dans les traits et toujours cette même présence, ce même engagement à l’image de son Allegro Vivace espiègle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs