Mipim: les professionnels retrouveront le sable de Cannes

Le Mipim attend le soleil (de septembre) pour son retour aux affaires. Mais le vrai retour, c’est pour mars 2022.
Dans la série Hippocrate, l’acteur belge Bouli Lanners endosse la blouse blanche du responsable du service d’urgences.
Présenté à la Quinzaine en 1991, «Toto le héros», de Jaco van Dormael, reçoit la Caméra d’or et, en 1992, le César du meilleur film étranger. A partir de ce moment débute la formidable aventure du cinéma belge à Cannes et sa reconnaissance internationale.
Martine Doyen.
« La part des anges » (2012)
Des personnages fêlés, héros d’une satire sociale, mais pas que: la patte du grand Bong Joon-Ho.
4866992
B9723327355Z.1_20200504174641_000+GCAFUGBDF.1-0
Simone Signoret et Yves Montand s’étaient rencontrés en août 1949, à Sain-Paul-de-Vence.
Les intérieurs du Palais des Festivals de Cannes, comme on aimerait les revoir au plus tôt...
spike lee
Karin Viard joue le rôle de la mère d’une fillette abusée par un ami de ses parents.
«Ce César arrive à un moment où j’ai remis beaucoup de choses en question, notamment moi-même. C’est un cadeau du ciel qui me dit que les gens m’aiment justement telle que je suis. »
Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait - Un film d'Emmanuel Mouret pour lequel Emilie Dequenne décroche la récompense pour un second rôle en or.
«Petite maman», de Céline Sciamma.
Chloé Zhao est devenue la deuxième femme élue meilleure réalisatrice aux Golden Globes, après Barbra Streisand en 1984.
Image=d-20200619-GGN7TU_high
Philippe Geluck, «Le discobole», bronze à cire perdue.
La joyeuse équipe des «Mystères de l’amour» (de g. à dr.): Patrick Puydebat, Julie Chevalier, Jean-Luc Azoulay (producteur), Laure Guibert, Elsa Esnoult et Sébastien Roch.
Parmi les nombreuses rencontres de sa vie, Luis Bunuel avec qui il sera complice pendant vingt ans, jusqu’à la mort du cinéaste. Mais aussi Pierre Etaix (ici). Ensemble, ils ont fait trois courts et trois longs métrages. Ils s’étaient rencontrés à la fin des années 50 grâce à Jacques Tati. Leur amitié dura soixante ans.
Scène de foule tournée en octobre dernier sur la Grand-Place de Bruxelles pour «L’enfant caché», coproduction franco-belgo-luxembourgeoise de Nicolas Steil. On voit une foule compacte autour d’un char or les 100 figurants ont été placés par bulle de 10 avec distance respectée à des endroits stratégiques pour donner l’impression de foule, nous a expliqué le directeur de production Laurent Hanon. Illusion d’optique et système D en temps covid.