Horeca, salles de fitness…: le plan ventilation aura un impact sur plusieurs secteurs

Horeca, salles de fitness…: le plan ventilation aura un impact sur plusieurs secteurs

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), a fixé les conditions auxquelles devront répondre les systèmes de ventilation dans les lieux ouverts au public. L’arrêté ministériel qu’il a rédigé sera bientôt publié au Moniteur belge et entrera en vigueur 10 jours après sa publication, soit à la fin du mois de mai. C’est ce que rapportent nos confrères de La Dernière Heure ce lundi. L’information est confirmée par le cabinet de Vandenbroucke.

De plus en plus de commerçants mettent sur le marché des produits de ventilation qui peuvent être dangereux, tandis que d’autres systèmes ne sont pas aussi efficaces contre la propagation du coronavirus que prétendent leurs producteurs, explique le cabinet à nos confrères du Nieuwsblad. L’arrêté ministériel interdit donc les systèmes qui présentent un danger pour la santé publique et fixe les règles qu’ils doivent respecter.

Les systèmes qui fonctionnent avec des rayons UV directs, l’ionisation ou le plasma froid, ou qui attaquent le coronavirus avec de l’ozone, seront bientôt interdits.

Le nouvel arrêté est basé sur un avis du Conseil supérieur de la santé. Les entreprises qui souhaitent vendre des systèmes de ventilation devront les enregistrer auprès du SPF Santé publique afin d’assurer une meilleure surveillance du marché. Ces systèmes n’éliminant pas le virus totalement, le respect des gestes barrières devra être observé.

Dans les établissements horeca ainsi que dans les salles de fitness, il sera obligatoire de mesurer le taux de CO2 afin de savoir si la pièce est assez aérée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous