Accueil Sports Cyclisme Route

Remco Evenepoel: «Je n’ai que des pensées positives»

À l’aube du premier jour de repos, le Brabançon ne peut décemment pas se plaindre de son début de Giro parfaitement réussi. S’il n’annonce pas encore un duel précis avec Egan Bernal, il lui a néanmoins disputé un sprint intermédiaire, lundi. Un signe qui ne trompe pas sur ses ambitions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le contraste entre la météo presque hivernale qui s’était emparée du site boueux de Campo Felice et le soleil inondant la Piazza del Duomo de L’Aquila, cette cité dévastée par un terrible tremblement de terre en 2009 (308 morts), se lisait aussi dans les yeux, lumineux, de Remco Evenepoel. Conscient des difficultés de ne pouvoir parler dans les larges détails après une étape éprouvante, le Brabançon a déjà tout appris en matière de gestion de la (de sa) communication. Lundi matin, donc, il a partagé quelques instants avec la presse, en dépit de la sévérité du protocole qui lui intimait de rejoindre l’avant de la ligne de départ du fait qu’il porte un maillot distinctif (par défaut), celui de meilleur jeune.

Remco, revenons d’abord sur votre journée de dimanche. Compte tenu du petit incident dans le tunnel, vous ne perdez pas grand-chose ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs