Accueil Sports

Pieter Timmers: «Nous restons un petit pays»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Pieter Timmers a assisté de chez lui avec pas mal de dépit à la déconfiture du relais 4 x 100 m libre belge, ce lundi. « Ce n’était pas bon assez », reconnaît le vice-champion olympique 2016 du 100 m libre. « Les quatre nageurs sont restés autour de 49 secondes et le relais a terminé à 1 seconde du top 8, ce qui est beaucoup… Je ne comprends pas ce qui s’est passé. D’après les échos que j’avais, la préparation avait pourtant été bonne. Ce qui est dommage, c’est qu’il y avait de la place ; les temps des séries n’ont pas été exceptionnels, loin de là. »

L’absence du Limbourgeois, qui a mis un terme à sa carrière l’an dernier, a évidemment pesé. « C’est vrai que quand on a dans son équipe un nageur capable de nager en 47 secondes, on va toujours en finale à un championnat d’Europe. Mais je suis désormais passé à autre chose… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs