Accueil Culture

Papa Wemba, le prince de Matonge, est mort à 66 ans

Le chanteur congolais était le maître de la rumba moderne. Il est décédé dimanche à l'âge de 66 ans à Abidjan, en Côte d'Ivoire. L'artiste a été victime d'un malaise sur scène, où il participait au Festival des Musiques urbaines d'Anoumabo.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Jules Hungu Wembadio Pene Kikumba, de son vrai nom, était une des grandes figures de la musique congolaise. Dès 1969, il fonde le groupe Zaïko Langa Langa, la formation la plus populaire des années 70, qui parvient à moderniser et rajeunir la rumba locale. Il le quitte en 1974 pour rejoindre d’autres groupes avant de fonder son propre label Viva la Musica en 1977. Papa (surnom qui lui est venu du fait qu’il était le fils aîné) devient la star de Matonge, le quartier populaire de Kinshasa, où il crée même le village de Molokaï dont il devient le chef coutumier. Il évite néanmoins d’être trop politisé et de s’en prendre au pouvoir de Mobutu. «Au Congo, si tu veux faire des choses, tu dois caresser le pouvoir dans le sens du poil. Sinon, tu as des petits soucis », nous avouait-il en 2010.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs