Accueil

Prêts à rempiler à l’Élysée?

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

À moins d’un an de la prochaine élection présidentielle française, les pronostics vont bon train sur la possibilité qu’Emmanuel Macron se représente pour la magistrature suprême. L’intéressé ne s’exprime bien entendu pas encore sur la question, l’estimant prématurée. Cette possibilité semble en effet conditionnée à la bonne forme de la popularité présidentielle (actuellement, la cote de satisfaction de Macron chez les Français est stable, à 37 % en avril). Une estime elle-même étroitement liée à la gestion de la pandémie de coronavirus et la sortie de crise, ainsi qu’au plan de relance, au train de réformes que le Président et son équipe exécutive se préparent à mettre sur les rails dans la foulée. En espérant qu’il ne déraille pas médiatiquement, sur fond de tensions et de manifestations de plus en plus violentes, d’ici l’automne prochain, soit peu avant le lancement officiel de la campagne de 2022. Le Président, lui, semble confiant en l’avenir et, rapporte « Le Figaro magazine », remonte même le moral de ses troupes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs