Accueil Économie Finances

Le bitcoin plonge et entraîne les autres cryptomonnaies

Certains analystes se demandent si la fièvre d’achats de cryptomonnaies depuis plus de six mois commence à retomber.

Temps de lecture: 2 min

A environ 45.000 dollars mardi, le bitcoin a effacé plus de 12.000 dollars depuis le début de la semaine précédente, et a plongé de plus de 30 % depuis son plus haut historique, à 64.870 dollars le 14 avril.

Dans le sillage du bitcoin, les autres cryptomonnaies ont souffert : l’ethereum, deuxième plus grande cryptomonnaie, a lâché 14 % en une semaine et coûte désormais un peu moins de 3.400 dollars. Le dogecoin, cryptomonnaie qui avait capté l’attention du grand public ces dernières semaines, s’éloigne aussi de ses plus hauts historiques.

En tout, la baisse récente des prix a fait disparaître 400 milliards de dollars du marché, qui est désormais évalué à un peu plus de 2.000 milliards de dollars, selon le site Coinbase, qui recense plus de 9.000 cryptomonnaies.

Le rôle de Musk

Pour les amateurs de cryptomonnaies, le responsable n’est pas difficile à trouver : le multimilliardaire Elon Musk, après avoir vanté les mérites des cryptomonnaies et investi une partie de la trésorerie de Tesla en bitcoin, refuse désormais les paiements en bitcoins pour ses véhicules électriques, estimant qu’elles sont trop polluantes.

« Il a été une source de volatilité dans les deux sens, à notre avis, s’il se trouve un nouveau passe-temps loin du bitcoin, ce serait mieux pour tout le monde », pestent les analystes du cabinet spécialisé dans les cryptomonnaies ByteTree.

Mais les déboires du bitcoin n’ont pas débuté avec Elon Musk.

« La tendance à la hausse s’est essoufflée il y a quelque temps, même les bonnes nouvelles récentes n’ont pas permis au bitcoin de poursuivre sa hausse », souligne Naeem Aslam, analyste chez AvaTrade.

Montagnes russes

Reste à savoir si la baisse va se poursuivre. Il y a quelques années, le bitcoin, encore plus volatil à l’époque, avait gagné 1.375 % en 2017 avant de chuter de près de 80 % en 2018.

Cette volatilité pousse les autorités à inciter à la prudence. Le régulateur américain des marchés, la SEC, a encore appelé début mai « les investisseurs à comprendre que le bitcoin est un investissement très spéculatif » et à « définir le niveau de risque qu’ils sont prêts à accepter » avant de se plonger dans le marché des cryptomonnaies.

Mais tous les observateurs ne parient pas sur une baisse des cours : les analystes de ByteTree estiment ainsi qu’il faudrait s’inquiéter si « le niveau d’activité plongeait sur le réseau bitcoin, comme ça avait été le cas lors des plongeons de 2014 et 2018 », ce qui n’est pas le cas pour l’instant.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mardi 18 mai 2021, 21:45

    Une "cryptomonnaie" est un machin totalement artificiel, qui, au départ, ne vaut rien et ne représente absolument rien. Mais si certains se mettre à l'acheter, ce machin prend de la valeur. Et s'il y a un marché qui se crée ainsi et qui finit par donner un "cours" relativement stable au machin en question, il peut alors éventuellement servir de monnaie. De plus, si les aspects crypto et blockchain se révèlent être des caractéristiques intéressantes du machin en question, il peut avoir un vrai succès en tant que monnaie, surtout apparemment chez les fraudeurs. Mais il faudrait en définir une version pas trop énergivore... car sur ce plan-là c'est plutôt raté jusqu'à présent.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 18 mai 2021, 22:27

    Message généré par une machine?

  • Posté par Stephane M, mardi 18 mai 2021, 21:52

    Il y en des loins énergivore ethereum acun moindre niveau mais dinon toutes les proof of stake comme cardano qui estven train de révolutionner le ondecdes crypto

  • Posté par ladeuze olivier, mardi 18 mai 2021, 18:10

    Quand on ne comprend pas à quoi sert une entreprise, il ne faut pas l'acheter... l'appât du gain causa le crash de 1929, faut laisser ce genre de truc ça aux escrocs géniaux et aux gogos qui les nourrissent. Mais ce n'est que mon avis.

  • Posté par Helem Gi, mardi 18 mai 2021, 17:37

    Il serait parfois utile de parler des vrais projets dans la cryptosphère (dont la DeFi). Il y a de vraies bonnes idées poussées par des gens intelligents qui proposent des alternatives et des solutions à des problèmes concrets. Certains projets donnent des solutions que les banques et les institutions financières refusent de donner à leur client. La spéculation (Doge ou Shiba ) sont un volet , les projet en sont un autre.

Sur le même sujet

Aussi en Finances

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs