Accueil Société

Chasse à l’homme dans le Limbourg: «De telles menaces ne m’impressionnent pas», affirme Marc Van Ranst

Le virologue Marc Van Ranst et sa famille ont été transférés dans un lieu sûr suite aux menaces d’un homme lourdement armé. Marc Van Ranst a réagi à cette situation : « Qu’une chose soit claire : de telles menaces ne m’impressionnent pas. »

Temps de lecture: 3 min

Les services d’ordre ont été occupés jusqu’à 4h30 du matin mercredi à tenter de dégager du domaine de Heuvelsven à Dilsen-Stokkem (province du Limbourg) la voiture d’un homme lourdement armé suspecté de vouloir s’en prendre au virologue Marc Van Ranst. Il n’est pas établi si l’homme en question a été appréhendé dans cette forêt.

Le véhicule de cet ancien militaire de 46 ans a été retrouvé mardi soir dans ce domaine. Des agents de police des unités spéciales ainsi que les services d’enlèvement et de destruction d’engins explosifs (Sedee) ont fouillé la voiture et établi une zone de sécurité aux alentours.

Vers 3 h du matin mercredi, une dépanneuse est arrivée pour emmener le véhicule hors des bosquets. Deux heures plus tard, le personnel des laboratoires et des services de déminage encore présent a quitté les lieux, suivi par la dépanneuse et la voiture incriminée.

Une fois le véhicule emmené, la zone de sécurité a été levée.

« De telles menaces ne m’impressionnent pas »

Le virologue Marc Van Ranst et sa famille ont été transférés dans un lieu sûr, avait confirmé l’intéressé plus tôt dans la soirée à l’agence Belga. Marc Van Ranst a réagi à cette situation sur Twitter : « Être contre les mesures sanitaires et les vaccins contre le coronavirus coïncide trop souvent avec une glorification de la violence et du racisme brutal. Je ne suis pas surpris que les menaces viennent presque exclusivement de ce coin-là. Qu’une chose soit claire : de telles menaces ne m’impressionnent pas », a prévenu M. Van Ranst.

La personne recherchée figure sur la liste des terroristes de l’Ocam, l’organisme chargé de l’analyse de la menace terroriste, en raison de ses sympathies d’extrême droite, a indiqué mardi soir le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) sur VTM Nieuws.

« Il y a des indications qu’il est violent et, au cours des dernières 24 heures, des preuves sont apparues que l’homme représente une menace aiguë », a ajouté le ministre, qui n’a pas pu donner plus de détails.

L’armée va lancer une enquête et prendre des mesures

Le commandement de l’armée va mener une enquête sur ce militaire de 46 ans, actuellement en fuite, et prendra ensuite les mesures qui s’imposent, a déclaré mercredi à Belga le président de la Centrale générale du personnel militaire (CGPM), Yves Huwart.

« Des enquêtes comme celles-ci sont courantes », poursuit-il.

« Nous sommes régulièrement confrontés à des soldats mêlés à de telles enquêtes. Lorsque des armes ou des munitions sont déplacées ou emportées de manière inappropriée, des mesures sont prises », a ajouté M. Huwart.

« Si tout ce que l’on dit sur cet homme est vrai, alors son avenir à la Défense semble très compromis », a-t-il conclu.

Armes retrouvées

Le porte-parole du parquet fédéral, Eric Van Duyse, contacté par la RTBF, confirme ce matin que le suspect est toujours recherché. Il précise que la plupart des armes en possession du suspect ont été retrouvées dans son véhicule.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Coppens Jean-pierre , mercredi 19 mai 2021, 10:50

    Les militaires qui ont des sympathies d’extrême-droite (où d’extrême-gauche, mais cela devrait être beaucoup plus rare) devraient être chassés de l’armée. Ils ont accès à des armes de guerre. Et ils ont été entraînés afin de pouvoir les manier.

  • Posté par Klein Alain, mercredi 19 mai 2021, 9:28

    @ RASPE. Vous êtes un idiot doublé d'un grossier personnage (comme en atteste la plupart de vos commentaires dans ce journal). Je ne fais que constater que ce monsieur fait le fier-à-bras dans sa cachette alors que d'autres risquent de tomber sous les coups d'un illuminé.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 19 mai 2021, 23:10

    Monsieur Klein (nom prédestiné?), ce n'est pas en me traitant d'idiot que vous vous grandissez. Ensuite, ce que vous pensez être une remarque subtile n'est qu'une attaque immonde contre le Pr. Van Ranst. Elle est non fondée, médiocre, inutilement médisante et ne vaut guère mieux que les commentaires puants de derwedez heureusement éliminés de ce forum. Elle l'est primo parce que il n'est spécifié nulle part que le Pr. Van Ranst a sollicité la protection dont il jouit. Il est plus probable au contraire que ce sont les politiciens flamands qui lui ont imposé cette mesure pour éviter qu'il lui arrive malheur. Ceci ferait la une des nos quotidiens mais aussi celle de la presse étrangère et révèlerait à quel point la société flamande est gangrènée et mérulée par l'extrême droite. Très mauvais pour l'image de marque et les investissements futurs. Secundo, rien ne vous permet d'affirmer dans votre défense que ce plouc décérébré (il faut appeler un chat un chat) s'en prendrait à des innocents. Votre allusion perfide semble n'être finalement que l'expression de votre haine pour le Pr. Van Ranst. Haine de mauvais aloi visiblement alimentée par l'image caricaturale que vous vous êtes fait du personnage. De ce point de vue, vous suivez bêtement le troupeau de moutons de Panurge qui propage les fausses opinions à propos du Pr. Van Ranst. Celui-ci est docteur en médecine et employé d'une université. Par son serment d'Hypocrate, il s'est engagé à soigner et prévenir les maladies. Par sa fonction universitaire, il s'est engagé à servir la société. En conseillant les autorités de ce pays, et en répondant de manière claire et didactique à la presse, il remplit parfaitement son rôle. Ce qui vous dérange c'est qu'il tend un miroir à la société belge engluée dans son égoïsme. Ce n'est pas parce que l'image qu'il vous renvoie ne vous plaît pas qu'il faille casser ce miroir. Cela ne changera rien à la réalité. Quand la situation épidémique est défavorable, il le dit clairement et énonce les conséquences des comportements inadaptés. Si on l'avait écouté en septembre-octobre dernier, bien des drames auraient été évités. A l'inverse, quand la situation s'améliore, il le reconnaît et accepte que l'on baisse la garde, faisant clairement preuve d'empathie. Du moins si vous êtes capable de la comprendre, je vous invite à visionner l'émission De Afspraak op Vrijdag de vendredi dernier qui opposait le Pr. Van Ranst à Bart De Wever. Vous apprécierez alors la nuance des propos du Pr. Van Ranst, loin des clichés sur lesquels vous fondez votre opinion et vous éviteriez les allusions perfides inutiles. Pour ce qui est de ma grossièreté, j'admets utiliser un langage dur et cru qui peut choquer. Cela n'a pas toujours été le cas. Au début de mes interventions, j'ai essayé de mettre mes connaissances scientifiques au service des lecteurs du Soir pour leur apporter les explications nécessaires à la compréhension de certains concepts et pour rectifier des affirmations fausses. Cela reste ma priorité. En réponse, j'ai reçu une volée d'insultes de la part de cuistres style istasse, druide david, am zis et j'en passe. D'autre part, certains (peeters est l'exemple caricatural) s'obstinent à propager mensonges, manipulations et fausses nouvelles dénoncées par bien d'autres personnes et moi-même. La récurrence de ces malhonnêtetés est très problématique. En réaction, il est nécessaire d'alerter de manière explicite le lecteur du caractère nuisible de ces interventions surtout si le modérateur de ce forum est payé à ne rien faire. Rien de tel que d'appeler un chat un chat. Pas de langue de bois bien-pensante. Viennent ensuite les "commentaires" de sbires à la staquet, personnage qui se croit sorti de la cuisse de Jupiter et dont on cherche encore la première contribution positive au débat. Son penchant à la dithyrambe pour des régimes douteux (Orban) et à la promotion du vaccin russe éveille directement la suspicion de commentaires sous commandite de puissance étrangère. Le même soupçon est valable pour peeters. Dans ces cas, désolé, les règles de bienséance n'ont plus lieu d'être.

  • Posté par Klein Alain, mercredi 19 mai 2021, 8:52

    "De telles menaces ne m'impressionnent pas", dixit celui qui roule des mécaniques à partir de sa planque sous haute protection policière...

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 19 mai 2021, 9:10

    Auriez-vous une sympathie pour celui qui profère ces menaces? Dans ce cas, votre place est la fosse d'aisance, pas ce forum.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko