Accueil Société

Garden-parties à 50 autorisées dès le 9 juin: l’annonce de Jan Jambon ne plaît pas à tout le monde

L’annonce du ministre-président flamand Jan Jambon selon laquelle, à partir du 9 juin, les garden-parties de 50 personnes sont toujours possibles sans traiteur professionnel, ne fait pas que des heureux et suscite quelques interrogations.

Temps de lecture: 3 min

Le président du CD&V, Joachim Coens, est agacé par le manque de clarté de la communication concernant l'assouplissement de certaines mesures relatives au coronavirus. Il fait référence à l'annonce du ministre-président flamand Jan Jambon selon laquelle, à partir du 9 juin, les garden-parties de 50 personnes sont toujours possibles sans traiteur professionnel. M. Jambon a fait cette annonce mardi soir dans un talk-show et selon M. Coens, c'est « déroutant », a-t-il déclaré mercredi dans l'émission de radio De Ochtend de la VRT. Selon Coens, la situation reste floue. « Ces garden-parties doivent-elles s'arrêter à 22 heures, comme la restauration ? »

Mardi soir, Jan Jambon a annoncé qu'il avait consulté le Premier ministre Alexander De Croo et que la mesure serait assouplie. « Nous allons autoriser les garden-parties jusqu'à 50 personnes à partir du 9 juin, prochaine date à laquelle un assouplissement supplémentaire pourra avoir lieu », a déclaré M. Jambon. « Traiteur ou pas traiteur, ça n'a pas d'importance. Le protocole de restauration qui s'applique aujourd'hui aux terrasses s'appliquera également aux événements dans les jardins. » Cela signifie donc, entre autres, quatre personnes par table et une distance suffisante entre les tables.

Le président du CD&V, Joachim Coens, n'était « pas amusé » par la façon de communiquer mardi soir. « Est-ce la façon dont nous informons le peuple ? », a-t-il tweeté.

Mercredi matin, dans l'émission de radio De Ochtend de la VRT, Coens est allé encore plus loin. Annoncer des assouplissements par le biais d'un talk-show accroît la confusion parmi les citoyens et les maires, selon M. Coens. « Apparemment, il est important de savoir qui peut annoncer quoi, mais les gens devraient clairement savoir ce qui peut et ne peut pas être fait. Il doit y avoir une certaine logique à cela », a déclaré M. Coens. « Je continue à préconiser de s'asseoir calmement autour de la table et de communiquer sans ambiguïté. »

De plus, avec l'annonce de Jambon, toute ambiguïté n'a pas disparu. « Il est dit que les règles de la restauration s'appliquent. Mais le secteur de la restauration ferme à 22 heures. Cela s'applique-t-il aussi à la garden-party ? », s’interroge le président du CD&V.

Mise en garde épidémiologique

D’un point de vue épidémiologique, Erika Vlieghe partage son inquiétude, note Het Laatste Nieuws  : « Je me demande vraiment comment une telle garden-party avec 50 personnes ira dans la bonne direction. Je suis vraiment très inquiète. On dirait que chaque jour, une nouvelle mesure de relâchement est annoncée. L’épidémie de coronavirus n'est vraiment pas encore terminée. » Selon la présidente du Gems, les choses vont trop vite maintenant : « Faisons tout étape par étape. Une bulle extérieure de 10 personnes ne devrait pas soudainement devenir des groupes de 50 personnes. Il y a déjà suffisamment d'assouplissements qui entrent en vigueur le 9 juin. On ferait mieux de s'en tenir à ça. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, mercredi 19 mai 2021, 14:53

    "accroît la confusion parmi les citoyens et les maires".....Merci le soir de m'informer, je ne savais pas que la fonction de bourgmestre venait d'être remplacer, sommes nous en France. Ou alors est-ce un lapsus, une déformation professionnelle du journaliste français de...Belga.

  • Posté par Piscaer Benne, mercredi 19 mai 2021, 10:29

    L'arrogance flamande est encore l'expression des frustrations économiques du milieu du siècle dernier. Il est regrettable qu'ils préfèrent voir une Belgique divisée et user de leur prédominance pour faire ressentir leur revanche, née d'un complexe d'infériorité, envers la Wallonie. La Wallonie est en effet également responsable du mépris que le sud du pays avait pour la Flandre jusqu'au milieu du siècle dernier. Mais vous supposeriez qu'après 60 ans de querelles sur une frontière linguistique imaginaire et le déni de la force économique unifiée de ce pays, la Flandre utiliserait sa supériorité pour former une Belgique forte qui pourrait servir d'exemple à l'UE. Au contraire, le gouvernement flamand estime que la division, la cupidité et la vengeance sont la solution. Ils oublient que tôt ou tard le pendule tournera dans l'autre sens economiquement. Quiconque pense que les politiciens sont des adultes et des personnes responsables sera toujours déçu. Les déclarations actuelles de M. Jambon confirme tout ce qui précède.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 19 mai 2021, 23:22

    Vous oubliez un détail d'importance. Les flamands se sont moins révoltés contre les wallons (qui dans une certaine mesure parlait aussi peu le français qu'eux) que contre l'élite bourgeoise flamande qui pour montrer sa différence avec ce qu'elle considérait comme le petit peuple ne lui parlait qu'en français. Cette élite principalement catholique conservatrice, les fransquillons, quand elle s'est rendue compte que la Wallonie avait viré socialiste de manière irréversible a été placée devant un dilemme : ou conserver sa langue et pactiser avec ce qu'elle considérait comme le diable socialiste ou apprendre la langue du peuple et jouer la carte du nationalisme pour s'émanciper de l'influence socialiste et éventuellement si nécessaire aller vers l'indépendance de la Flandre. Ils ont choisi la seconde option. Le petit peuple flamand n' y a vu que du feu et est tombé dans le panneau. Au bout du compte, il n'a toujours que les miettes des plus riches mais son égo est flatté par les nationalistes.

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 19 mai 2021, 10:52

    @ Piscaer. Bonne analyse en effet. On peut ajouter ici une bonne petite couche de démagogie.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , mercredi 19 mai 2021, 10:49

    Si toutes les déclarations avaient été claires ... cela se saurait !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko